Actualités

Réussir vos potée fleuries (1/2)

style='float:right;'>
1) Le contenant : choisissez le bon volume

Pour le confort des plantes et une meilleure autonomie en eau, choisissez les jardinières les plus larges et les pots les plus grands que vous puissiez accueillir, en prenant garde toutefois au poids sur les balcons et aussi si vous devez manipuler vos pots pour les rentrer l’hiver.

2) Le contenant : choisissez le bon matériau

La terre cuite, vernissée ou brute est sensible au gel et doit être rentrée l’hiver. Les matières synthétiques sont solides, légères et économiques. Le rotomoulé est souple, extrêmement résistant aux UV et élégant. Quant au métal, s’il est esthétique, il a le défaut de vitre s’échauffer au soleil en déshydratant les racines.

3) Le terreau : choisissez la qualité

Ne lésinez pas sur la qualité du terreau. Un bon terreau n’est pas bon marché. Pendant la floraison, les plantes sont gourmandes : le terreau doit pouvoir retenir l’eau et les éléments nutritifs pour les rétrocéder aux racines. Rechargez chaque année vos contenants avec une part de terreau neuf de la meilleure qualité.

4) L’engrais, le coup de “pousse” nécessaire !

Le terreau neuf est apte à nourrir vos plantes pendant les trois semaines qui suivent leur plantation. Ensuite, il est nécessaire d’apporter de l’engrais. Ce peut-être un engrais à libération lente, à incorporer au terreau. Vous pouvez choisir d’apportez un engrais liquide ou soluble dans l’eau à raison d’un arrosage sur deux pendant toute la saison.

5) L’arrosage : ni trop, ni trop peu !

L’arrosage en quantité et en fréquence dépend énormément du type de plante, de son exposition et des conditions extérieures. D’une manière générale, arrosez plutôt le matin au printemps et plutôt le soir en été, dès que la surface du terreau est sèche. Si le terreau est vraiment très sec, suite à un oubli, faites tremper la base du pot pendant plusieurs heures pour bien le réhydrater

6) Le drainage : pour éviter les “noyades”

Mis à part les bacs à réserve d’eau (voir plus loin), les pots et jardinières doivent être impérativement percés pour éviter l’asphyxie des plantes, notamment celles qui ne sont pas à l’abri de la pluie. Dans les grands pots et bacs, on améliorera encore le drainage d’un possible excès d’eau en disposant dans le fond une couche de 6 à 7 cm de billes d’argile, recouverte d’un voile de tissu qui fera office de filtre.
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr