Actualités

Les débuts au potager

Suite et fin de l’entretien avec M.C. de Saint-Léger

M.C. : « Faut-il enrichir son sol ? Si oui : comment ? »

J.B. : Début ou mi-mars, selon la météo, vous retirerez les matériaux de couverture qui auront étouffé les herbes de votre parcelle à l’emplacement désiré. Laissez le sol se réchauffer puis apportez en surface un engrais organique complet : une petite boîte suffira pour un petit volume de terre à enrichir. Bêchez ensuite pour ameublir la terre et incorporez le fertilisant.

M.C. : « À quelle profondeur faut-il bêcher ? »

J.B. : Surtout ne travailler le sol que de manière superficielle. Le temps des gros labours est révolu et les agronomes prônent depuis longtemps, et à juste titre, un travail du sol le plus léger possible.

Puisque les herbes auront disparu grâce à votre désherbage naturel, il vous suffira de travailler le sol à la fourche à 4 dents ou, mieux, à la grelinette, si vous avez le budget pour en acquérir une. Ce qui est indispensable, c’est de trouver le matériel qui vous correspondra le mieux. Plantez les dents de l’outil dans le sol, puis d’un mouvement “avant/arrière” avec le manche, disloquez seulement les agréments du terrain sans retourner le sol. La surface va se soulever et s’arrêtera naturellement, sans violence, ni pour la structure du sol, ni pour votre dos ! L’engrais répandu en surface se faufilera dans la terre et sera incorporé naturellement.

Pour finir, donnez un coup de râteau pour aplanir le tout.

M.B. : « En dehors du râteau et de la fourche-bêche/grelinette, faut-il prévoir d’autres outils et lesquels ? »

J.B. : Les outils vraiment utiles sont en priorité ces deux-là, plus une serfouette avec pâme et langue pour les raies de vos semis, un arrosoir pour abreuver vos semis ainsi qu’un transplantoir, une petite pelle à main pour repiquer vos plants. Évitez les outils bas de gamme, peu durables.

M.C. : « Comment éviter la corvée de désherbage entre les rangs de légumes ? »

J.B. : Oubliez le traditionnel binage. L’adage selon lequel un binage vaut deux arrosages a fait son temps ! Le mot magique que je répète, c’est le paillage. Étalez soigneusement entre les rangs, autour des plants, vos herbes tondues au fur et à mesure, en couches fines. Non seulement le jardin reste propre sans efforts, mais vous économiserez beaucoup d’eau.

Maintenant bon courage !
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr