Actualités

Bouturage : c’est le moment (1)

Mme C. : « Sur le point de déménager, je souhaiterais conserver une partie de mes arbustes de jardin pour les replanter dans ma nouvelle région, en Bretagne. Pouvez-vous m’indiquer ce qu’il faut faire ? »

B.D. : Vous vous y prenez au bon moment : la fin de l’été est le moment idéal pour bouturer de nombreuses plantes. Le bouturage est magique : « on coupe un bout et on obtient une nouvelle plante »semblable à la plante d’origine, un clone (contrairement au semis de graines, qui donnera des descendants génétiquement diversifiés).

La méthode la plus simple est le bouturage dans l’eau. Cette méthode est valable pour les plantes d’intérieur notamment et les plantes gélives de vos jardinières d’été.

En revanche, pour les arbustes, le bouturage sera fait directement dans des pots avec du terreau léger, à l’étouffée.

Mme C. : « Quels fragments de plantes faut-il prélever ? »

B.D. : Cela dépend de la plante en question. Mais le principe est toujours le même : couper une extrémité de rameau de l’année non fleuri, d’une longueur de 10 à 15 cm juste sous un nœud. À cette époque, le bois est encore tendre mais commence à durcir : on parle de tiges semi-aoûtées. Enlever les feuilles de la base ; et laisser juste quelques feuilles ou 2 feuilles au sommet, que vous couperez en deux si elles sont grandes. Trempez la base dans de l’hormone de bouturage qui facilite l’émission des racines. Emplissez un pot avec du terreau léger (le terreau spécial semis bouturage est idéal pour cet usage). Faites plusieurs avant-trous avec un crayon le long de la paroi du pot et glissez-y vos boutures jusqu’aux feuilles. Tassez, humidifiez, mettez sous cloche, sous châssis ou sous film plastique (= à l’étouffée), à l’ombre ou dans une véranda autour de 15-20°. Protégez du gel l’hiver et replantez au printemps dans votre nouveau jardin, à bonne exposition.

Mme C. : « Puis-je bouturer ainsi mes beaux hortensias ? »

B.D. : Parfaitement, ainsi que bon nombre d’autres arbustes caducs : lilas des indes, abélia, chèvrefeuille, buddleia, corète du Japon…

Mais pour argumenter vos chances de réussite, n’hésitez pas à faire plus de boutures que nécessaire : vous offrirez celles en surnombre à vos nouveaux voisins… A suivre...
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr