Actualités

Un “coup de jeune” pour ma haie ! (2)

M.K. : « Comment empêcher que ma haie de laurier-palme n’attrape l’oïdium cette année ? »

B.D. : Cette maladie, l’oïdium perforant, se manifeste au printemps par un feutrage blanc sur les nouvelles pousses, qui se déforment puis se perforent. Comme toutes les maladies sur les plantes, on la combat mieux en préventif qu’en curatif. Après avoir taillé les pousses de l’an dernier, brûlées par le gel ou perforées , attendez la reprise de végétation et l’apparition des nouvelles pousses tendres de l’année, que vous surveillerez attentivement. Selon la météo, l’oïdium est présent ou non , moins les printemps secs et davantage les printemps pluvieux. Une haie peu supporter une petite attaque sans gravité qui ne justifiera pas d’un traitement. Dans le cas contraire, préparez-vous à appliquer ce produit, qui commence à être connu maintenant pour son efficacité remarquable contre les maladies, en particulier contre le mildiou de la tomate : demandez conseil à votre professionnel du jardin, certifié par le Ministère de l’Agriculture pour la distribution raisonnée de ce traitement. L’action curative de ce produit permet de stopper les premières attaques visibles : soyez attentif cependant afin d’ agir rapidement.

M.K. : « Faut-il apporter de l’engrais, et quand ? »

B.D. : Le printemps et l’automne sont les deux périodes propices pour nourrir vos plantes de haie. Grattez, aérez le sol au pied de vos arbustes, sans aller profond, pour ne pas abîmer les racines. Apportez en mars ou en avril un engrais spécial revitalisant pour conifères et arbustes de haie. Préférez une formule concentrée en potasse, qui assure une belle coloration du feuillage et renforce la résistance des plantes face aux attaques d’insectes et de maladies. L’azote contenu dans l’engrais, sans excès, favorise la croissance et la vigueur des nouveaux rameaux après la taille. Enfin, la magnésie, les oligo-éléments – qui font partie intégrante d’un bon fertilisant – le Fer en particulier, permettent une bonne assimilation des éléments nutritifs évitant les carences et le jaunissement du feuillage. Cet engrais peut être épandu directement au pied des arbustes, avant un arrosage copieux, ou dilué dans l’eau d’un arrosoir. Comptez un arrosoir complet de 10-12L par arbuste, 2 ou 3 fois à 15 jours d’intervalle pour les haies très fatiguées. Résultats magiques, visibles dans les jours qui suivent…
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr