Actualités

Un “coup de jeune” pour ma haie (1)

M.K. : « Voici une photo de ma haie de lauriers en ce moment : les feuilles sont comme brûlées et toutes trouées. Que faire pour retrouver une haie esthétique cette prochaine saison ? ».

B.D. : Le laurier-palme, encore appelé laurier-cerise ( Prunus laurocerasus ) est un arbuste de la famille des rosacées très souvent utilisé pour réaliser des haies hautes pour clore les jardins. Ses fruits rouges et ses feuilles, bourrées d’acide cyanhydrique, sont toxiques pour l’homme et les animaux domestiques. Malgré cela, c’est un arbuste facile à vivre, à feuillage persistant jusqu’à 900 m d’altitude environ et qui supporte remarquablement bien la taille. Il a la particularité de réagir aux maladies par des perforations (criblures) sur les feuilles, qui circonscrivent et éliminent l’agresseur. Ce sont les trous que vous observez sur les feuilles anciennes, résultat des fortes attaques d’oïdium perforant ( Sphaerotheca pannosa ), le printemps dernier. Cette maladie, qui d’abord forme des croûtes blanches et déforme les jeunes pousses, s’exprime davantage lors des printemps humides, sur des haies denses, peu taillées, dont le feuillage sèche lentement, et en sol sec, peu profond, calcaire, comme souvent chez nous !

M.K. : « Et les feuilles qui paraissent brûlées ? ».

B.D. : Ces feuilles ont “ramassé” les gelées intenses du mois de janvier. Ce sont les parties les plus exposées au vent glacial qui sont les plus atteintes.

M.K. : « Que faire maintenant ? ».

B.D. : Pour le moment, laissez passer l’hiver en supportant l’aspect peu esthétique de vos arbustes. Puis taillez votre haie vers le 20 mars, date officielle du printemps, qui correspond bien à la reprise de végétation en Maurienne, du moins dans la vallée. Pour cette opération, utilisez le sécateur de préférence, pas le taille-haie, qui coupe les grosses feuilles en deux en laissant de vilaines cicatrices brunes.
Cette taille aura pour mérite de redonner un “coup de jeune” à vos arbustes, en supprimant les feuilles brûlées et celles déformées et trouées par l’oïdium. Arrosez si nécessaire puis nourrissez avec un engrais “revitalisant” spécialement dosé pour les arbustes de haie, nous en reparlerons. Vous devriez retrouver, fin avril déjà, une jolie haie garnie de jeunes pousses vert-tendre. Surveillez à nouveau le retour possible de l’oïdium sur ces jeunes pousses qu’il faudra alors protéger…
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr