Actualités

Toutes vos questions sur la pomme de terre (4)

15) Quels rendements peut-on espérer ?

Les rendements varient selon le choix des variétés, les conditions de sol et de culture, les conditions météo de l’année. Un pied donne en moyenne 1 à 3 kg de tubercules au jardin et en culture industrielle entre 30 et 80 tonnes à l’hectare.  Les rendements les plus élevés sont obtenus avec Agata, Atlas, Bintje, Désirée, Delicatess, Eden, Ostara, José, Kerpondy, Samba, Safrane... À l’inverse, Sirtema, align, B.F. 15, Belle de Fontenay, Amandine, Ratte ont une faible production.  Mais quelle saveur en contrepartie !

16) Quelles précautions mettre en œuvre contre le mildiou ?

Cette maladie est favorisée par une succession de périodes chaudes et humides, de caractère orageux. Une plantation trop serrée ou un excès d’azote dans le sol (fumier en excès par exemple) donnent une végétation dense, qui sèche mal après la pluie et favorise la maladie. La parcelle peut être détruite en quelques jours. Certaines variétés telles Chérie et Résy sont plus résistantes. Le traitement contre le mildiou est essentiellement préventif avant apparition de tout symptôme de maladie.

17) Comment bien conserver les pommes de terre tout l’hiver ?

Les variétés ont des qualités de conservation variables. D’une manière générale, les variétés tardives se conservent plus longtemps.
L’idéal est une cave sombre et fraîche dont la température est comprise entre 3 et 8°C. Entreposez les tubercules sur des lattes pour assurer la circulation d’air. À basse température, les pommes de terre prennent un goût sucré du fait de la transformation de l’amidon en sucres. En dessous de 1°C le gel les ramollit et elles finissent par pourrir. Une couverture est intéressante pour gagner quelques degrés.

18) À quoi sert la moutarde que l’on sème après la récolte ?

La moutarde blanche est une plante à croissance rapide qui fait partie des engrais verts. Semée à l’automne, elle occupe le terrain, empêchant la pousse des mauvaises herbes et faisant fuir les vers du sol. Elle doit être fauchée et enfouie légèrement avant l’hiver pour transmettre toutes ses qualités d’engrais au sol. Certains la laissent geler sur place sans l’enfouir, ce qui est moins efficace.

Bonne récolte !
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr