Actualités

Soignez les oiseaux du ciel (2)

M.Q. : « Où disposer la nourriture pour les oiseaux du ciel ? »

J.F.D. : Certains oiseaux se nourrissent à terre (merles, étourneaux) alors que d’autres sont plutôt arboricoles (mésanges) et préfèrent donc les mangeoires. La forme de la mangeoire n’a pas d’importance précise : un plateau permettra à une grande variété d’oiseaux de se nourrir, la trémie (= avec réserve) sera plutôt adaptée aux petits oiseaux et/ou aux “acrobates”. Les mangeoires doivent fixées solidement à un support ou suspendues, hors de portée des chats.

M.Q. : « A quelle fréquence nourrir ces oiseaux ? »

J.F.D. : Le plus important est que les mangeoires soient approvisionnées et entretenues régulièrement. Afin d’abriter au maximum les oiseaux et la nourriture des intempéries, il est préférable de distribuer les aliments du côté opposé aux vents dominants. Les oiseaux ont besoin de manger le matin, pour se revigorer après la nuit qui a brûlé toutes leurs calories pour résister au froid. Le soir aussi vous leur donnerez l’énergie pour combattre les températures négatives.

M.Q. : « Faut-il mettre à disposition des nichoirs et quand ? »

J.F.D. : Les nichoirs artificiels servent aux oiseaux la nuit pour s’abriter, sorte de chambre à coucher. Ce n’est qu’au printemps que ces nichoirs hébergeront les nouvelles couvées. Répartissez les nichoirs dans le jardin pour éviter les bagarres. Disposez l’ouverture face au soleil.

La dimension du trou d’entrée sélectionne le type d’oiseau. Pour la mésange bleue, le trou aura un diamètre de 25 mm. Pour la mésange charbonnière, le moineau friquet et le gobemouche noir, le diamètre du trou sera de 28 mm. Il atteindra 32 mm pour le moineau domestique et la sittelle torchepot et 45 mm pour l’étourneau sansonnet. Votre spécialiste vous renseignera.

La forme est aussi importante : si les mésanges, sittelles ou moineaux affectionnent les nichoirs classiques, le rouge-gorge familier préfère ceux avec une grande ouverture rectangulaire à l’avant et moyennement profonde (100 mm). Le nid doit être facilement accessible pour pouvoir être nettoyé en fin de la saison de nidification.

Au printemps, n’arrêtez pas de nourrir brusquement : les oiseaux habitués à venir chez vous auraient alors beaucoup de mal à chercher de la nourriture ailleurs. Vous pouvez aussi planter dans votre jardin ce printemps des plantes à baies ou à petits fruits
(Cotoneaster, Pommier d’ornement, Sorbier des oiselleurs, Sureau noir, Pyracantha) qui seront un garde-manger naturel et décoratif toute l’année…
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr