Actualités

Rosier : c’est le moment de tailler (3)

Mme D. : « Je possède un talus planté de rosiers paysagers (décorosiers). Comment les entretenir au mieux ? »

B.D. : Les rosiers paysagers, appelés aussi couvre-sol, dont font partie les Décorosiers, sont très solides et (presque) sans entretien. Ils supportent l’altitude jusqu’à 1800 m et sont fleuris de mai-juin jusqu’aux gelées, surtout s’ils sont bien exposés au soleil et bien arrosés l’été. Ne vous souciez donc pas de la taille, sauf si quelques rameaux épineux viennent entraver un passage ou un escalier : alors coupez simplement ce qui gêne. Les grandes tiges souples, s’il y en a, gagnent à être arquées (comme les grimpants) et maintenues en terre au moyen d’une « sardine » de camping. Une poignée d’engrais spécial rosiers chaque printemps sera bénéfique à leur abondante floraison. Leur feuillage vernissé est insensible aux maladies.

Mme D. : « Mes rosiers-buissons en revanche prennent souvent les maladies. Comment les protéger ? »

B.D. : Certaines variétés sont plus sensibles que d’autres, vous vous en rendrez compte, mais une situation peu ensoleillée ou toujours humide peut être un facteur favorisant les maladies. La taille, quand elle est bien conduite , en aérant la ramure, rend le rosier moins sensible aux maladies, ainsi qu’un engrais adapté. Ces maladies courantes sur le rosier sont la rouille, l’oïdium (ou blanc) et les taches noires ( Marssonina ). Elles se traitent toujours plus efficacement préventivement, c’est-à-dire avant leur apparition.

Mme D. : « Et si je veux déplacer un rosier trop à l’ombre ? »

B.D. : Opérez l’automne prochain, en novembre, si votre rosier est encore jeune (3 ou 4 ans de plantation, pas plus) pour un maximum de chances de réussite.

Nous en reparlerons…

Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr