Actualités

Pommes de terre : préparez vos plants (2)

M.P. : « Quand peut-on planter les pommes de terre, sans risque qu’elles ne gèlent ? »

B.D. : Un bon indice auquel se fiaient les anciens correspond à la floraison du lilas. Cet arbuste, qui fleurit très haut en altitude, mais de manière décalée, est un excellent repère. Il est de tradtiion de planter quelques tubercules pour la Saint Joseph (19 mars, c’est déjà passé !), en situation abritée ou sous un chassis maraîcher, pour se régaler de petites pommes de terre nouvelles à la fête des mères. Vous pouvez tenter l’opération avec des plants germés, mais en sol suffisamment réchauffé, sous une serre par exemple.

En pleine terre, le risque est de faire pourrir les tubercules confiés à un sol trop froid et/ou trop mouillé, et de faire geler le feuillage. Le buttage, qui consiste à rapporter la terre de l’entre-rang sur les plants, dès que le feuillage se montre, protège les jeunes pousses des gelées encore possibles. Il est surtout utile par la suite pour éviter le verdissement des tubercules, qui entraîne une production de solanine, composé toxique pour l’homme et les animaux.

M.P. : « Faut-il arroser les plants et quand ? ».

B.D. : Le moment où la pomme de terre a besoin d’eau correspond à la période de floraison. C’est à ce moment que les tubercules commencent à se remplir (tubérisation). Si le temps est au sec à cette période, il sera nécessaire d’arroser. Sinon, la culture se débrouille toute seule, particulièrement en montagne ! Des variétés comme Challenger et Prospère donnent de bons rendements naturellement sans arrosage, même en terre ou année sèche.

M.P. : « Quand récolter idéalement : défanage complet ? Plus tôt ? Plus tard ? ».

B.D. : Le feuillage qui jaunit, qui se flétrit naturellement (en l’absence de tout foyer de mildiou), est le signe que la culture est arrivée à maturité. Dans le sol, la peau des tubercules s’est épaissie et il va être temps de les récolter, dans les trois semaines qui suivent. Les variétés tardives, aptes à la conservation hivernale, doivent être récoltées impérativement à ce stade. Cependant, vous pouvez récolter certains pieds précocement, en primeur, ou même gratter seulement au pied, à la recherche de quelques tubercules nouveaux : ces petites pommes de terre nouvelles, à la peau très fine presque inexistante, doivent être consommées de suite car elles ne se conservent pas. Mais quel régal !
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr