Actualités



  • A l’occasion de la fête de Pâques, organisez une chasse au trésor de Pâques avec vos enfants au cœur de votre jardin.

A la maison

1. Protégez-vous des regards indiscrets …avec des plantes grimpantes d’occultation
“ Toujours plus haut…” HABILLAGE DE MURS OU CLÔTURES

Les murs ou les clôtures sont bien souvent incontournables dans un jardin. Réalisés en pierres sèches ou en maçonnerie, leurs parements ne sont pas toujours des plus décoratifs. Il est donc nécessaire de les habiller de couleurs pour les rendre plus agréables au regard. Rien de plus facile, le choix de végétaux est varié et vous trouverez sans nul doute votre bonheur contemplatif.

Sur les murs, le jardin se fait vertical !
Les plantes grimpantes se prêtent à différentes conduites pour habiller votre mur, vieux grillage, pergola…. et créer un véritable tableau végétal. L’opulence des formes, conjuguée à la subtilité des fragrances, apportera une merveilleuse note de magie à cet espace. En plaquant les branchages des plantes grimpantes, vous libérez de la place au sol au profit d’autres plantes cultivées en pleine terre ou en pots. Les plantes vivaces, les fleurs de saison et les arbustes tissent également de beaux rubans de feuilles et de fleurs à dérouler le long de ces murs ou clôtures.
Enfin, n’hésitez pas à jouer la carte de la fantaisie en découpant dans ces rideaux de verdure des vagues ou des motifs géométriques.
Pensez aussi aux jardinières superposées qui, accrochées sur une claie en bois, constituent une astucieuse manière d’habiller un mur.

Échappez à l’effet linéaire ! Installez, tous les 5 mètres, des contreforts de verdure comme des ifs qui seront des sentinelles vertes ou des grimpantes fruitées comme framboisiers, mûres et vignes.

2- Hortensia grimpant : une plante facile et originale !
L’Hydrangea petiolaris est une grimpante qui s’accroche toute seule sur les murs les plus lisses et parvient à recouvrir des surfaces importantes. Il porte une abondance de fleurs vaporeuses, très décoratives au début de l’été et se pare de jolies couleurs d’automne.
Une floraison spectaculaire de longue durée

Laissez les ombelles sécher, elles persistent sur la plante très longtemps, devenant brun rosé à l’automne.
Pour décorer un mur à l’ombre
Pour habiller un grand mur ombragé, l’hortensia grimpant est sans conteste le meilleur choix. Il est idéal pour habiller en beauté

3 - Cultiver et cuisiner la rhubarbe :
Plante vivace de la famille des polygonacées, légume mesurant jusqu’à un mètre de hauteur, la rhubarbe apporte curiosité au jardin et a l’avantage d’être très peu calorique (15 kcal/100 g). Seules ses tiges (appelées pétioles) sont comestibles, très laxatives grâce à sa richesse en fibres ; en particulier en compote, elle parvient à réveiller tout en douceur les transits les plus paresseux. Elle mérite donc d’être plus fréquente au jardin et par conséquent dans vos menus d’autant que son apport en minéraux est très important, notamment en potassium et en phosphore.

Elle apporte aussi une quantité intéressante de magnésium, de calcium et de vitamine C.
Conservez-la dans le bac à légumes de votre réfrigérateur quelques jours. Par contre, elle se congèle très bien.
Consommez-la cuite en compote, en confiture, elle se prête également à la préparation de chutneys. Elle fait aussi d’excellentes tartes, meringuées. Crumbles, crèmes et mousses, tous les desserts lui vont bien, qu’elle soit seule ou en duo avec la fraise ou avec la pomme.
Crue aussi, la rhubarbe est excellente. Coupée en morceaux, trempez-la dans du sucre, voire même dans du sel. Les plats de viandes (volaille et canard) et de poissons se trouvent sublimés, accompagnés de ses morceaux tout simplement revenus dans un peu d’huile.
La rhubarbe est également à la base de boissons rafraîchissantes et de sorbets. Elle est aussi consommée en thé et fournit un vin fruité.

Au potager & verger

Au potager
  • Semez radis, carottes, betteraves, haricots, persil et vos laitues préférées avec un clin d’œil à la ‘Grosse blonde paresseuse’.
  • Semez en pépinière choux et poireaux et sous serre poivrons, piments, cucurbitacées et basilic.
  • Plantez les pommes de terre quand la terre est suffisamment réchauffée, c’est-à-dire quand le lilas commence à fleurir.

Vous pouvez aussi commencer à planter vos premiers plants de Tomates, Piments,
Courgettes, Concombres, Melons, Courges, Cornichons, Aubergines et Céleris à l’abri sous châssis.

Vous pouvez commencer à planter vos salades, vos choux en pleine terre, vos plants d’Oignons et de Poireaux.

Continuez à planter vos plants de fraisiers.

Pensez à l’eau de votre arrosage :
Récupérer vos eaux de pluies

Ce n’est pas en juin, lors des premières chaudes journées d’été, qu’il faut penser à installer un récupérateur d’eau. Mais au printemps, pour qu’il se remplisse à la faveur des pluies !
Sans oublier que la qualité de votre sol est aussi déterminant pour limiter les arrosages : travail de la terre, pour l’enrichir en humus à même de retenir l’eau ; votre conseiller vendeur propose une sélection de végétaux sobres et résistants, aux besoins limités. Le conseil de paillage du sol et de la plantation de haies pour limiter l’évaporation et le ruissellement.

Arrosage en début de journée (au printemps) ou en fin d’après-midi (l’été) afin d’optimiser les apports...autant de petits gestes peu coûteux, bons pour le jardin et l’environnement : pourquoi s’en priver ?

Les tomates



D’une manière générale, il y a six catégories :

Les rondes : (ex : Ferline, Montfavet, Cobra, Dona, Paola, St Pierre, Fandango,
Manon, Monte Carlo, Olympe, Rose de Berne, Russe, Supersteack…)
  • les plus fermes pour les salades
  • toutes peuvent être cuites à la poêle
  • les plus grosses (St Pierre) farcies.
  • bonne tenue à la cuisson

Tomates Pyros : Très gros fruits (140 a 150g). Tres productive et tres vigoureuse. Ideale pour les tomates farcies.
Semis : février a avril. Récolte : juillet à octobre.

Les allongées : (ex : Roma, Olivette, Alamo, Andine cornue, Angora, Brione…)
  • pour pizzas, ratatouilles, coulis, sauces et conserves.
  • en rondelles, elles se saisissent sur barbecue ou en beignets.
    Elles restent fermes après cuisson et sont parfaites ainsi pour conserves et concentrés.
    Tomates ‘Cornadel’ : La première Tomate Cornue Hybride sélectionnée par Vilmorin.
    Variété traditionnelle alliant la qualité gustative ( douceur) et la régularité de production d’une variété Hybride.
    Fruit allongé en forme de corne trés typique de 150 à 200 grammes, trés charnu.
    Variété naturellement résistante aux maladies courantes et nécessitant moins de traitements.

Les côtelées : (ex : Marmande, Bali, Cœur de bœuf, Ananas, Beefmaster…)
  • salades, soufflés, gaspacho, jus frais, gratins, farcies

De retour sur les étals des primeurs, leur chair dense, fondante renferme peu de graines : à faire découvrir à vos clients !
Les tomates jaunes sont très décoratives et certaines sont à conseiller pour leur saveur : c’est le cas de ‘Ananas’ aux gros fruits dont la chair, coupée dans la largeur ressemble à une tranche d’ananas.

Sur branches : (ex : Premio)
  • pour salades et jus frais

mini ronde : (ex : cerise, Santa F1, Sweet 100, Apéro F1, Pepe)
Tomates ‘Harmony’ : Tomate F1 Harmony

Tomates cocktail, plus grandes qu’une cerise, sucrées. Coupées en deux, elles rendent vos salades très gouteuses. Elles produisent bien même en fin de saison.
  • pour apéritif, salades et brochettes
    Cerises, cocktail (un peu plus grosses), en forme d’olive ou de cœur, rouge, jaunes ou orange…la diététique les a mises à la mode.
    Les tomates poires possèdent quant à elles plus de qualités décoratives que gustatives !

Verte : (ex : Evergreen, Green Zebra)
  • pour confiture, chutneys
    Pour résumé

Le principal pigment de la tomate, le lycopène, qui confère à la tomate sa couleur rouge, est un puissant antioxydant. Les antioxydants sont des molécules qui protègent nos cellules des pollutions.

La tomate aime les climats chauds, les terres légères, meubles, bien exposées, fraîches et bien fumées.
Plantez les pieds à 50 cm de distance et de préférence au mois de Juin (elles aiment la chaleur).
La tomate exige pour pousser et fructifier le mieux possible une différence de 10° entre le jour et la nuit. (28°, 18° constituant un optimum)

Vous récoltez vos premières tomates à partir de fin juin pour les variétés précoces.
Les variétés indéterminées ont une production très longue et le plant pousse en permanence. La tomate produit 3 feuilles, puis le bouquet de fleurs, puis de nouveau 3 feuilles et le bouquet de fleurs et cela jusqu’à 7 mètres.
Les variétés déterminées ont une production groupée mais le plant s’arrête de pousser. Elles forment souvent 3 à 4 bouquets de tomates.

Tuteurez vos tomates sur un piquet en bois ou en métal.
Arrosez vos tomates aux pieds et apportez leur régulièrement de l’engrais liquide.
Vous pourrez récolter des fruits plus tôt en réduisant la grandeur de la tomate : taillez la tige une feuille après le bouquet de fleur et laissez repartir le gourmand qui se trouve avant le bouquet de fleur.
L’œillet d’Inde éloigne certains insectes que la tomate attire. Plantez le à proximité de vos pieds dans le jardin potager.

Originaire d’Amérique centrale, la tomate est aussi nommée aussi pomme d’amour.
La plupart des variétés de tomates anciennes produisent des fruits irréguliers.
Les variétés non hybrides sont nettement moins productives et moins résistantes aux maladies que les hybrides. Le premier hybride crée en France dans les années 60 par l’INRA est la Montfavet. Elle apportait la précocité, des fruits ronds réguliers à collet vert et une plante vigoureuse.

La taille de la tomate



Au verger en avril
Si la floraison des arbres fruitiers signale magnifiquement l’arrivée du printemps, avril est un mois clef pour les fruitiers. Qu’ils soient récemment planté ou pas, quels soins leur apporter maintenant pour assurer une récolte de qualité durant l’été ?
  • Vous pouvez planter les fruitiers vendus en container dans votre jardinerie mais il faudra simplement être vigilant sur l’arrosage durant l’été.
  • Un épais paillage au pied des arbres permet de limiter la concurrence de l’herbe, et maintient les racines des jeunes arbres au frais.
  • Les jeunes arbres, notamment ceux conduits en tige, ont besoin d’être tuteurés pour résister au vent. Ne plantez pas un piquet au pied : le risque est non nul d’endommager une racine importante. Appuyez plutôt l’arbre contre un tuteur incliné.
    - Enfin, placez une bande de glu
    Ce piège parfaitement non polluant s’avère très efficace (contre les pucerons, notamment), à condition d’être posé suffisamment tôt dans la saison.

Respectez la floraison !
Une bonne récolte, c’est avant tout une belle floraison. Sachez que 5 à 10% des fleurs produisent un fruit, la fructification sera suffisante !
  • la présence d’insectes pollinisateurs est nécessaire (abeilles)
  • rapprochez les arbres fruitiers les uns des autres (c’est le principe des vergers), notamment dans le cas des arbres nécessitant une pollinisation croisée.

Cloque du pêcher :
Sans tarder, il faut procéder à un traitement préventif à la bouillie bordelaise contre ce redoutable champignon microscopique.
Si vous souhaitez planter d’autres variétés, nous vous conseillons la ‘Reine des Vergers’ résistante à la cloque.

Aux fenêtres, balcons et terrasses

  • Préparez votre jardinière de plantes aromatiques (thym, persil, ciboulette,...) et commencez les semis, mais bien au chaud !
  • Pensez à entretenir vos bacs de primevères, pensées et autres bisannuelles en supprimant les feuilles mortes.
  • Faites un apport d’engrais aux plantes qui restent sur le balcon toute l’année.
  • C’est le moment de planter la lavande. Elle a besoin de lumière, alors réservez-lui une place ensoleillée.
    Légumes en pot
    Un mini jardin de terrasse ou de balcon n’est pas incompatible avec une passion potagère. La plupart des légumes s’adaptent à une culture en pot ou en jardinière.
    Salades et condimentaires telles que persil et ciboulette peuvent semées ou plantées dans des pots d’au moins 20cm de profondeur dans lesquels vous poserez un bon terreau universel. Tomates et poivrons s’adaptent très bien aussi : les arrosages doivent être quotidiens et adaptés à chaque plante.

Au jardin d’ornement

Prairie fleurie : une méthode à suivre
Vous trouverez de nombreux mélanges de fleurs dans votre jardinerie pour apporter au jardin leur charme naturel. Comme leur entretien est des plus réduit, parmi notre choix étendu, n’hésitez pas à semer vous aussi l’une de ces "prairies fleuries"

Petit jardin / ville : Comptez un minimum de 10 m² pour un effet réussi. Pour éviter le désordre, donnez à la zone semée une forme géométrique, délimitée par une bordure en osier tressé, des graviers, des planches façon potager en carré...
Grand jardin / campagne : La zone ensemencée est libre et le contraste entre la partie haute fleurie non tondue et la partie basse enherbée est du plus bel effet.
Soin de la prairie
Elle demande peu d’entretien. Pour un mélange composé de fleurs annuelles, il suffit de faucher ou tondre (en position haute) une fois l’automne venu.
Pour une prairie composée de vivaces, une simple tonte rapide une fois par mois environ donne de beaux résultats.
Nalod's

Mentions légales | Groupe Nalod’s - 17 Parc Métrotech 42650 Saint Jean Bonnefonds | Contact | Développement | Politque de gestion des cookies | Politique de confidentialité