Actualités

Plantez vos arbres fruitiers ! (2)

Entretien avec M. P. de Saint-Pierre-de-Belleville - le 15/11/2016
M.P. : « Peut-on planter tous types d’arbres fruitiers en Maurienne ? »

B.D. : La réponse doit être modulée en fonction de l’altitude, de l’exposition et de la nature du sol. Par exemple, les pruniers, très rustiques quelle que soit la variété, réussissent bien dans tous les sols ou presque, à toutes expositions et à toutes altitudes jusqu’à 1650 m environ. En revanche, pêcher, abricotier et amandier surtout, réclament une exposition chaude, très ensoleillée et abritée des vents froids du printemps et une altitude basse, en dessous de 900 m. Des exceptions existent en montagne avec des abricotiers en pleine production jusqu’à 1200-1300 m d’altitude… mais elles sont rares, les arbres bénéficient d’un emplacement très abrité. Le cerisier est moins délicat et se plante jusqu’à 1300 m au soleil. Ce n’est pas l’arbre lui-même qui est sensible au froid, mais sa floraison et, partant, sa fructification. Dans l’absolu, en altitude, on pourra avoir un bel arbre… mais on ne mangera jamais de fruits. La vigne, le figuier, le kiwi, le kaki réclament à peu près les mêmes emplacements chauds et abrités que le pêcher. Un sol filtrant, caillouteux ne leur fait pas peur… nous avons tant de sols de cette nature à leur offrir en Maurienne !

M.P. : « Et les pommiers et poiriers ? »

B.D. : Le pommier et surtout le poirier réclament un sol riche et profond. Voyez-vous les conditions de sol de la plaine d’Albertville avec ses beaux vergers de pommiers ? Ou bien ceux de Normandie ou de Bretagne ? Ne plantez jamais de poirier dans la pente, ici en Maurienne, le sol est bien trop maigre. En effet, le poirier développe un enracinement pivotant, c’est-à-dire une racine comme une carotte qui s’enfonce profondément en terre. Si elle ne peut le faire, l’arbre dépérit. Vous pouvez “monter” ces arbres jusqu’à 1500 m environ, ceci n’est qu’une indication, mais elle est assez couramment observée.

M.P. : « Qu’en est-il des petits fruitiers comme le framboisier ? ».

B.D. : Le framboisier est très rustique. Il se rencontre du reste à l’état sauvage, dans les endroits frais, c’est-à-dire humides et ensoleillés, de nos montagnes, jusqu’à 1700 - 1800 mètres d’altitude. Il aime avoir les pieds à l’humidité et la tête au soleil, les framboises ayant besoin d’eau pour se remplir…
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr