Actualités

Plantez les bulbes à fleurs (2)

Suite de l’entretien avec Mme M. de Saint-Martin-La Porte - le 21/10/2016
Mme M.  « Quel engrais faut-il pour les bulbes ? »

B.D. : Si votre terre est très pauvre, apportez du terreau que vous enrichirez avec de la poudre d’os naturelle ou un engrais complet spécial bulbes. Sinon, une terre de jardin ordinaire, bien drainante est suffisante pour les bulbes. Ceux-ci craignent beaucoup l’humidité hivernale, c’est pourquoi, en terre lourde, il est indispensable de drainer avec quelques poignées de graviers en profondeur. Surtout bannissez l’apport de fumier qui a une fâcheuse tendance à favoriser la pourriture des bulbes, comme du reste au potager pour l’ail, l’oignon et l’échalote…

Mme M. : « Les bulbes se plaisent-ils en jardinières ? »

B.D. : Bien sûr, mais choisissez des fleurs à tige courte, comme les narcisses anglais, les tulipes botaniques, les jonquilles, les crocus, muscaris et jacinthes. Plantez profondément, par petits groupes de même variété. Ne laissez pas la terre nue, c’est trop triste ! Au contraire, plantez de suite par-dessus ces petites fleurs et feuillages qui ne gèlent pas : pensée, violette cornue, bruyère, chou d’ornement, cinéraire, calocephalus, fusain, leucothoe, photinia, picea et autres conifères miniatures. Vous aurez ainsi un décor d’hiver très agréable qui attendra patiemment le printemps pour exploser de couleurs.

Mme M. : « Comment garder mes bulbes d’une année sur l’autre ? »

B.D. : Une fois la floraison terminée, en fin de printemps, coupez les tiges fanées, mais pas le feuillage : il est indispensable qu’il fane naturellement afin de reconstituer les réserves du bulbe et préparer la prochaine floraison l’an prochain. Cela peut prendre quelques semaines. Ensuite, placez les bulbes secs dans une cagette garnie de sciure, à la cave. Ils attendront sagement le moment de les replanter à l’automne prochain. Au jardin, le moins contraignant est de leur réserver une place définitive dans la rocaille ou bien sous des arbustes à feuilles caduques, où ils vivront leur vie librement en se multipliant d’année en année, de manière sauvage. Il est déconseillé de les disperser dans la pelouse, car il faudra attendre le complet dessèchement du feuillage avant la première tonte !
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr