Actualités

Période estivale de la lavande



A la maison

Réalisez un bouquet de lavandes
N’attendez pas la fanaison de la lavande avant d’en couper les tiges surtout si vous souhaitez en confectionner un bouquet odorant : le résultat sera meilleur.

Taille estivale de la lavande
C’est ce mois, lorsque les inflorescences parfumées des lavandes ont été cueillies, qu’il faut réaliser leur taille d’entretien. Ce conseil vous permet de conserver un buisson net et harmonieux.
Au début du mois d’août, les variétés "Hidcote" et "Munstead" ont déjà achevé leur floraison. Si les épis séchés sont encore décoratifs, avec un sécateur ou une cisaille à haie, coupez toutes les tiges florales le plus près possible de leur base. Puis, coupez les branches à moitié pour provoquer de nouveaux départs, et un épaississement de la touffe. Ensuite, soignez la finition en donnant au buisson une forme arrondie
Votre jardinerie vous conseille pour les touffes anciennes de lavandes souvent dégarnies à leur base de les rajeunir en supprimant près du sol les branches les plus anciennes, et en favorisant la ramification d’autres tiges en les taillant au-dessus d’un départ de jeunes pousses.

Jouant du camaïeu, les lavandes créent le décor et ont leur place dans tous les jardins : aromatiques, mellifères et médicinales, elles n’ont, en plus, que de maigres exigences de culture.
Toutes les lavandes sont odorantes, mais aucune n’égale la lavande fine (L. angustifolia) : c’est la plus rustique pour parfumer vos armoires ou pour assaisonner vos plats.


La lavande (L.angustifolia intermedia x grosso) forme rapidement une boule compacte de 50 cm pour donner des fleurs bleues violacées très mellifères.
Nous vous conseillons les lavandes angustifolia pour border des allées.

Le lavandin (L . intermedia Dutch) prend place au cœur des massifs, car plutôt que son parfum léger, mieux que ses fleurs longues d’un bleu clair, c’est sa vigueur qui est remarquable. Cette lavande élancée est adaptée pour être associée à des vivaces et des bulbes.

Le feuillage des lavandes est persistant et certaines ont un feuillage cranté comme celui de la lavande à toupet (L. stoechas). Cette dernière se distingue des autres par sa préférence pour les sols acides (la « terre de bruyère »). Ensuite, elle sent le camphre et ses gros épis sont surmontés par d’étonnantes bractées.
La forme papillon (L.stoechas pedunculata), qui tolère un peu plus le calcaire, est plus à l’aise en pot sur votre terrasse ou balcon.

Elles adorent : le soleil, les sols légers, les paillis.
Elles détestent : l’excès d’humidité, les sols trop riches, être taillées trop court.

Diverses utilisations de la lavande :

- Domestique : elle éloigne les mites des armoires et parfume le linge.
- Médicinale : l’infusion légère calme et quelques gouttes d’essence de lavande ajoutées à l’eau du bain soulagent.
- Cosmétique : produit d’hygiène par excellence, son nom latin signifie « laver ». Notons que les bains de bouche à la lavande purifient l’haleine.
- Culinaire : à la manière du thym, dans les civets et les ragoûts de viande à la mode provençale, vous pouvez décorer vos desserts avec des fleurs cristallisées.
- Conservation : Suspendez les tiges florales, la tête en bas, pour les faire sécher dans un endroit chaud, aéré et sombre. Laissez-les sécher plusieurs semaines, jusqu’à ce qu’elles craquent. Enlevez les feuilles et les fleurs des tiges et conservez-les dans un contenant fermé hermétiquement.

Au potager

Délicieuses et nombreuses aromatiques
Un coin de jardin sans aromatiques n’est pas digne d’un bon jardinier-cuisinier... Cette année, vous trouverez bien-sûr dans votre jardinerie les traditionnelles aromatiques (basilic, persil …), mais on oublie souvent d’autres aromatiques pourtant exceptionnelles :
- l’absinthe avec ses vertus culinaires et le parfum envoûtant émanant de ses feuilles. Elle possède des avantages non négligeables pour le jardinier biologique : sa capacité à éloigner les limaces lorsque ses feuilles sont disposées en paillage autour d’un pied. Cette plante vivace est très robuste, mais demande cependant un paillage à son pied lorsque les hivers sont rudes. Elle adore le soleil, s’accommode de n’importe quel sol, même inculte.
- la mélisse : autre aromatique à ne pas oublier, trop souvent laissée de côté au profit de la menthe, elle est pourtant très utile au jardin en attirant les abeilles qui butinent ses fleurs blanches présentes au sommet des tiges de juin à septembre. De même, il est reconnu que ses vertus sédatives calment les plus anxieux des jardiniers et soulagent !

Au verger



Prune Miraclaude® delcomi
Tient longtemps sur l’arbre
Très sucré, ce fruit présente à la fois un goût de Reine-Claude et de Mirabelle.
Variété très productive, à mise-à-fruit rapide. Excellent pour la conserve et la pâtisserie.
Août est la pleine saison pour déguster ce fruit emblématique : nature, en confiture, en tarte ou dans des recettes salées, on ne se lasse pas de sa saveur si douce, d’autant que la mirabelle a de nombreux atouts santé.

Aux fenêtres, balcons et terrasses

Plantez du basilic :
Le basilic, aromatique annuelle indispensable sur toutes les tables pendant l’été, peut se cultiver en pot ou au jardin : il a juste besoin d’eau et de soleil.
Osez et achetez le trio aromatique de choc de la Rentrée : basilic, ciboulette, persil !

Le basilic (ocimum basilicum) est une annuelle herbacée buissonnante de 20 à 50 cm de hauteur. Son feuillage ovale, arrondi et gaufré est fortement aromatique.
Il fleurit au soleil sur votre balcon ou proche de vos tomates de juin à septembre, en émettant de petits épis blancs qu’il vaut mieux couper pour favoriser la production de feuilles.
Attention : c’est un grand frileux ! Il ne résiste pas au gel ; mieux vaut donc le cultiver en pot en intérieur, et le sortir sur la terrasse ou le rebord de la fenêtre lorsqu’il fait doux. La motte ne doit jamais sécher. Arrosez quotidiennement s’il fait chaud.
Ce mois d’août, coupez les jeunes feuilles à la demande ; en supprimant l’extrémité des pousses, le basilic ramifie et produit donc d’autant plus de feuillage.
Le basilic s’utilise cru, accompagne les salades, tomates, œufs... ll s’intègre à merveille avec tous les plats méditerranéens. Il accompagne volontiers le poisson ou, moins habituel, le fromage. Savoureux évidemment avec des pâtes...

Au jardin d’ornement

Soins des rosiers :
  • Traitez, si nécessaire, contre les insectes et maladies.
  • Contrôlez les étiquettes et les attaches des rosiers tuteurés et palissés.
  • Supprimez les rejets (drageons) pouvant naître sur les racines de porte-greffe de rosiers.
  • Taillez les rosiers des variétés non remontantes. C’est indispensable pour avoir des fleurs l’année prochaine.
     
    Bulbes
  • Arrosez et nourrissez régulièrement vos massifs et vos potées de dahlias, bégonias, lys, cannas, glaïeuls, arums…
  • Régénérez vos iris à rhizome en les divisant et plantez de nouvelles variétés.
  • Vérifiez le tuteurage des dahlias et des glaïeuls.
  • Venez découvrir à la fin du mois – début septembre toute notre collection de bulbes : crocus à safran, lys de la Madone et toutes les tulipes pour le printemps prochain.
  • Plantez les Crocus à safran.



Plantez des graminées au jardin !

Le saviez-vous ?
Les graminées sont les plantes les plus utilisées par l’homme. On trouve parmi elles, les céréales (le blé, le riz, le maïs, l’avoine, l’orge, le millet et le sorgho), la canne à sucre, les bambous et la plupart des plantes fourragères et espèces de gazons. Elles recouvrent 20% des terres.
Herbes folles ou herbes sages, les graminées sont une excellente solution jardin pour les sols secs et pauvres. Peu gourmandes, peu exigeantes et naturellement résistantes, elles s’adaptent aux conditions les plus extrêmes…
On craque pour les herbes sages
Regarder, écouter, toucher….
Ces belles herbes du jardin nous invitent à la fois au rêve et au voyage. Elles aiment aussi à solliciter nos sens : vue, ouie et toucher… La lumière du soleil joue avec les feuillages, mouvants reflets sous le souffle du vent. Les bruissements de feuilles évoquent les grands espaces tandis que les tiges souples appellent la main pour une caresse découverte.
Si faciles à vivre
Pour le jardin d’été, les graminées sont le type même des plantes sans souci : peu gourmandes en eau, ne nécessitant pas d’engrais, sans maladie ni parasite…


Une solution pour chaque jardin
Les graminées sont par ailleurs une si vaste famille qu’il en existe pour toutes les situations, même les plus difficiles. A l’aise en pot comme en pleine terre, elles sont souvent des solutions végétales auxquelles on ne pense pas toujours. Les jardiniers des villes les utilisent de plus en plus souvent et nous offrent ainsi de magnifiques spectacles. Un bel exemple à suivre, et si vous ne disposez que d’un petit espace, il suffit de choisir celles qui savent rester sages.

A découvrir cet été :
Pleioblastus : le roi des petits bambous
Ces bambous offrent de beaux feuillages persistants vert foncé ou panaché d’or, remarquables par la densité de leur végétation. Pour la plupart originaires du Japon, les Pleioblastus existent en espèces et variétés à petit et moyen développement.
Fétuque : de fins épis bleus
La fétuque bleue (Festuca glauca ou cinerea) forme une belle touffe persistante et compacte (H : 15 à 40 cm et E : 30 cm) dont le coloris varie entre le gris-vert et le bleu turquoise. Floraison en fins épis argentés en mai.
L’herbe du Japon, fontaine d’or
Le port évasé de Hakonechloa macra ‘Aureola’ est particulièrement souple et gracieux. Cette vivace japonaise évoque un bambou avec son feuillage persistant formant un large coussin étalé (H : 30 cm et E : 40 cm). Les jeunes feuilles sont vertes et rayées de jaune. Au soleil de l’été, elles palissent offrant de magnifiques teintes crème mêlées de rose.
Imperata cylindrica : un rouge éclatant
Imperata cylindrica ‘Red Baron’ mérite bien son appellation française d’herbe de sang.
Ses feuilles étroites naissent vert tendre mais se teintent rapidement de rouge vif qui semble s’enflammer au soleil et s’intensifie au fil de la belle saison.
Nalod's

Mentions légales | Groupe Nalod’s - 17 Parc Métrotech 42650 Saint Jean Bonnefonds | Contact | Développement