Actualités

Occupez-vous de vos oignons

M. F. : « Mes oignons semés ce printemps sont très gros, mais leur feuillage est toujours bien vert. Comment savoir quand les récolter pour bien les conserver cet hiver ? ».

B.D. : Vos oignons ont bénéficié de bonnes conditions de culture et l’humidité leur a été profitable cette année, sans être attaqués par les maladies, à la différence des tomates et des pommes de terre ! Les températures fraîches et la pluie les poussent à continuer inhabituellement leur végétation normale comme au printemps, laissez-les donc finir leur cycle naturellement.

M. F. : « Ma crainte en les laissant ainsi est qu’ils finissent par pourrir en terre… »

B.D. : Votre crainte pourrait être fondée si votre terrain avait une tendance argileuse, avec de fines particules ayant tendance à la battance du sol. On appelle battance le fait que le sol, après une pluie, se colmate en gardant longtemps des flaques d’eau non résorbées. Le sol devient ainsi asphyxiant, les racines ne peuvent plus respirer. Dans ces conditions, il y a effectivement de forts risques de pourriture. Sauf exceptions localisées, les sols proches de l’Arc sont plutôt bien drainés, parfois même trop filtrants, retenant mal les éléments nutritifs. Si votre terrain est argileux, si vous constatez qu’après la pluie l’eau s’évacue mal, je vous conseille alors de creuser une rigole entre chacun de vos rangs d’oignons, de manière à les surélever sur la crête d’une petite butte. Dans le jargon du jardinage, on appelle cette technique : la culture sur billons, les billons étant ces petites buttes parallèles sur lesquelles on sème les bulbes d’oignons, d’ails et d’échalotes en terre lourde.

M. F. : « Puis-je apporter du sable pour alléger ma terre ? »

B.D. : C’est une erreur courante que de vouloir alléger une terre lourde avec du sable. Ce que vous obtiendrez se rapprochera davantage du grès que d’une bonne terre de jardin ! C’est de l’humus qu’il vous faut, du compost maison bien décomposé par exemple, ou de la tourbe fertile du commerce. Attention au fumier, même bien décomposé qui apporte beaucoup trop d’azote pour la culture des bulbes potagers, cet excès entraînant souvent l’apparition de maladies...
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr