Actualités

Ma p’tite salade…

Mme V. : « Sans jardin, mais avec un petit balcon bien ensoleillé, mon rêve est de cultiver moi-même quelques petites pousses fraîches à manger en salade. Est-ce possible, et comment m’y prendre ? »

B.D. : Oui, vous allez pouvoir vous faire plaisir avec votre mini-production, sans grands frais, ni contraintes. Il est possible de cultiver de jeunes pousses vertes chez soi, sans jardin, même en altitude. Il vous faut seulement un peu de place – à l’intérieur pour le moment – sur votre balcon ensuite, et un peu d’attention.

Mme V. : « Dans quoi vais-je cultiver mes plantes ? »

B.D. : Procurez-vous une caisse, genre caisse à vin ou autre, en bois, en plastique, en polystyrène, le matériau n’a pas beaucoup d’importance. Tenez compte quand même de l’aspect esthétique de votre contenant, car vous allez l’avoir sous les yeux plusieurs mois durant ! Au besoin vous habillerez les parois d’un parement décoratif de votre cru. Achetez un sac de terreau de la meilleure qualité. Evitez la terre récupérée dans la nature et les terreaux bas de gamme (… à base de … couches culottes compostées… si, si). La qualité de ce que vous ferez pousser et donc, mangerez en dépend !

Mme V. : « Faut-il semer ou repiquer des replants ? »

B.D. : Les deux sont possibles. Placez votre caisse à l’intérieur, très près de votre porte-fenêtre pour qu’elle reçoive le maximum de lumière. Humidifiez le terreau, sans plus. Semez, par exemple deux lignes de sur les côtés, une d’épinard et une de mesclun (mélange de salades à couper) et au milieu, quelques replants de laitues à couper type feuille de chêne rouge ou verte.

Mme V. : « Au bout de combien de temps pourrai-je déguster ma p’tite salade ? »

B.D. : Au chaud, à la lumière, et avec une humidité entretenue, vos petits plants vont apparaître au bout d’une semaine et vous pourrez commencer à glaner les plus belles feuilles deux semaines plus tard. Coupez-les délicatement aux ciseaux sans arracher les pieds. Faites de même avec les jeunes pousses d’épinard, succulents en pleines de vitamines C. Quant à vos plants repiqués, ils vont produire quasiment de suite. Soignez l’arrosage, ni trop, ni trop peu.

Lorsque les températures sont douces la journée vous pouvez faire prendre l’air à votre mini-potager, mais le rentrer la nuit. Plus tard, vous pourrez le laisser dehors, avec encore un petit voile d’hivernage pour la nuit.

Mme V. : « Que peut-on cultiver d’autre que ces salades dans cette petite caisse ? »


B.D. : La place est le facteur limitant car les légumes ou les fleurs ne supportent pas d’être trop serrés. Vous pouvez faire un semis clair de radis (variété 18 jours Vélox) que vous dégusterez 3 semaines plus tard, ou un semis de capucines ou de soucis dont les fleurs se mangent aussi en salade. Je vous souhaite beaucoup de plaisir avec votre potager de poche…
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr