Actualités

Les astuces anti-corvée au jardin : vos remarques (4)


M.P. de Saint-Pierre-d’Albigny : « Comment biner le jardin lorsque le sol est recouvert par du paillis ? »
B.D. Un dicton très populaire nous dit que « un binage vaut deux arrosages ». Biner c’est casser la croûte de terre sèche en surface, pour l’émietter et constituer ainsi une couche de terre fine qui limite l’évaporation de l’eau. Avec le paillage, biner devient complètement inutile, sauf peut-être au début du printemps, quand on n’a pas encore paillé tout le jardin parce que le sol n’est pas suffisamment réchauffé. Le sarclage, c’est la même opération que le binage, mais avec une volonté de déranger les mauvaises herbes qui germent. Ce travail devient pour la même raison inutile lorsque les surfaces nues sont paillées, car la couche de matériau étouffe les mauvaises herbes. Résultat : un jardin impeccable sans corvée ni de binage, ni de sarclage !

Mme B. de St-Martin-la-Porte : « Est-il utile de pailler les jardinières de fleurs… et avec quoi ? »
B.D. On peut tout à fait pailler les jardinières de fleurs, surtout pour en conserver l’humidité de l’arrosage en plein été. Pour cela, il est préférable de penser à les pailler juste après les avoir plantées. Il y a encore suffisamment de place entre les plants pour insérer les matériaux. Pailler plus tard, en plein été est difficile si les fleurs se sont convenablement développées. Préférez pour les jardinières un paillis de matériaux assez fins, comme les paillettes de lin, très esthétiques, ou bien les billes d’argile, plus chères mais réutilisables d’année en année, car imputrescibles.

Mme M. de St-Georges d’Hurtières : « On m’a dit que les écorces de pin que vous proposez en paillage sont déconseillées pour les massifs de rosiers et autres arbustes. Pour quelle raison ? »
B.D. Les écorces de pin, en se décomposant, donnent un humus particulièrement acide qui est effectivement déconseillé….en sols naturellement acides. En Maurienne, les sols sont majoritairement calcaires, voire très calcaires, sauf dans votre beau secteur des Hurtières et sur St-Rémy de Maurienne/Les Chavannes, qui font exception dans la région. Dans ces derniers secteurs, évitez effectivement trop d’écorces de pin en paillage. Ailleurs, en revanche, les écorces qui se décomposent contribuent à contrebalancer quelque peu l’alcalinité des sols, ce qui est bénéfique pour les plantes de jardin.

Béatrice Dor
Ingénieur horticole
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr