Actualités

Les astuces anti-corvée au jardin : vos remarques (2)


M.O. de Cergy-Pontoise (95), abonné au journal « La Maurienne » : « Votre conseil sur les plantes que vous appelez, « plantes chochottes » m’a amusé. Personnellement, je mets un point d’honneur à collectionner les plantes difficiles qui me mettent au défi. Et je suis très fier de les voir prospérer grâce à mes soins attentifs ! »
B.D. Bravo pour votre passion, c’est tout à votre honneur. Qui sait, nous avons certainement des lecteurs en Maurienne dans votre cas. Du coup, je ne suis pas sûre que ces derniers soient forcément à la recherche de conseils anti-corvée ! Comme je l’ai déjà précisé dans mes articles sur ce sujet, rien ne vous empêche de vous entourer de plantes délicates si cela vous chante. Simplement, leur entretien vous demandera plus de temps, plus de connaissances, d’énergie et de budget que des plantes plus faciles, plus communes certes, mais tellement plus faciles à vivre !

Mme B. de Bessans : « Concernant la chlorose ferrique décrite sur les hortensias, je constate aussi des feuilles jaunes à nervures vertes, alors que mes plantes sont dans des pots avec seulement de la terre de bruyère. Qu’en pensez-vous ? »

B.D. Les symptômes que vous observez sont bien ceux d’une carence sur hortensia, comme décrite lors d’un précédent article. Je comprends qu’à Bessans (1750 m), vous gardiez vos hortensias en pot pour les rentrer l’hiver. En effet, au-dessus de 1300 m d’altitude environ, les boutons à fleurs de l’hortensia gèlent l’hiver. Résultat, pas de fleurs l’été suivant. En les rentrant l’hiver dans une pièce éclairée, hors des grosses gelées, on arrive à avoir des fleurs l’été suivant. Vos hortensias ont beau être dans de la terre de bruyère, l’eau avec laquelle vous les arrosez est naturellement calcaire, d’où le jaunissement progressif des feuilles. Vous pouvez y remédier en vaporisant directement sur les feuilles une préparation anti-chlorose à base de fer chélaté (c’est-à-dire du fer facilement assimilable par la plante) et de magnésium. Ce soin est à renouveler 2 ou 3 fois dans la saison, avec un effet quasi-immédiat (dans les 10 jours qui suivent l’application) de reverdissement général de la plante, qui vous dit « merci »
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr