Actualités

La tomate en questions

1-Quand planter les tomates dans notre région ?

La période de la deuxième quinzaine de mai est idéale pour installer la tomate et les autres plantes frileuses (aubergine et poivron) au jardin, dans la vallée. En altitude jusqu’à 1200 – 1300 mètres, vous pourrez aussi l’installer, mais plus tard en saison, sur le mois de juin. Réservez à vos plants de tomates un endroit bien exposé au soleil et, en altitude surtout, contre un mur chaud qui servira de réserve de calories pour tempérer les nuits fraîches, en début et aussi en fin de culture. Vous avez aussi la possibilité de protéger le plant avec un tube de voile de croissance maintenu sur le haut du tuteur, à “juper” la nuit vers le bas et à retrousser la journée.

2- Quelles variétés de tomates faut-il choisir ?

Toutes les variétés que l’on vous propose ont leurs qualités… et leurs défauts, un peu comme les variétés de pommes de terre ! Mais la saveur des tomates produites au jardin est toujours supérieure à ce que vous pourrez acheter dans le commerce, sans parler du fait que vous savez ce que vous mangez et la satisfaction de produire vos propres légumes. En altitude, préférez les variétés précoces à petits fruits, tomates cerise – rouge, jaune et noire – tomate prune, cocktail, cœur-de-pigeon, grappe. Dans la vallée, mélangez variétés précoces et demi-tardives pour étaler la production et jouez sur les couleurs. Les variétés Rose de Berne, Cœur de bœuf, Noire de Crimée, Andine cornue comptent parmi les plus savoureuses, universellement reconnues à marier avec des tomates jaunes et la verte Green-zebra, au parfum incomparable, à essayer absolument, pour des salades estivales extraordinaires.
Une précaution : selon la place que vous avez et avant d’acheter vos plants, disposez vos piquets espacés de 80 cm les uns des autres, pas moins ! Vous aurez ainsi une bonne estimation du nombre de plants à acheter...

3- Comment préparer le jardin pour la plantation des tomates ?

De la même manière que pour les autres légumes. Variez l’emplacement de préférence, mais réservez à la tomate une exposition bien ensoleillée toute la journée. Aérez le sol à la fourche bêche sans retourner la terre, en extirpant l’herbe et les racines à la main. Apportez une poignée par m² d’engrais naturel spécial potager, riche en potasse que vous incorporerez en passant juste un coup de râteau. C’est prêt.

4- Comment les planter ?

Plantez vos replants aussitôt après l’achat, si vous le pouvez. Les godets se dessèchent vite et réclament sinon une attention quotidienne. Trempez chaque pot dans l’eau pendant 30 secondes avant de le démouler. Creusez un trou au pied de chaque piquet que vous aurez disposé préalablement, bien espacé de 80 cm en tous sens de ses voisins. Dégarnissez la tige de ses premières feuilles les plus basses et plantez profondément, un peu en biais vers le tuteur. La tige, ainsi enterrée sur 10 à 15 cm, va produire des racines supplémentaires : le plant va devenir plus fort, sa capacité d’absorption de l’eau et des éléments nutritifs est ainsi décuplée… Et donc aussi sa capacité à nourrir des fruits plus gros et plus nombreux. Autour de chaque plant, faites une cuvette pour que l’eau reste bien là où vous allez arroser. Trois semaines après, vous pourrez apporter un engrais bio spécial tomate, en liquide ou en poudre directement au pied de chaque plant, à renouveler tous les 15 jours. Enfin, paillez le pied de chaque plant et toute la surface de votre carré de tomates dès que le sol est suffisamment réchauffé. Le matériau importe peu, mais préférez les matières organiques qui se décomposeront naturellement : broyats fins de branchages, herbes tondues ou fauchées, paille ou foin de récupération. Apportez votre paillis en couches fines et sèches. Outre le côté esthétique, cette technique est très intéressante pour économiser l’eau, éviter la pousse des herbes indésirables, et- nous le verrons la semaine prochaine-limiter les ravages du mildiou, qui, je l’espère, sera moins virulent que l’année passée…
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr