Actualités

La main verte avec les plantes d’intérieur

Mme R. : « Il me semble que je n’ai pas la main verte avec les plantes d’intérieur...

B.D. : N’ayez pas de complexes ! Commencez avec des plantes faciles d’entretien comme la Sansevière, le Chlorophytum, le Syngonium, le Yucca, les cactus… elles sont increvables. Si une plante semble ne pas se plaire chez vous, cela ne signifie pas que vous n’avez pas la main verte. L’exposition, la luminosité, l’air, la température ne lui conviennent peut être pas !

Mme R. : « Quelles précautions au moment de l’achat ? ».

B.D. : Achetez des plantes parfaitement saines et entretenues chez un professionnel dont c’est le métier et renseignez-vous sur les besoins particuliers de la plante que vous convoitez. Faites emballer entièrement la plante d’un film protecteur transparent, surtout l’hiver, afin qu’elle ne prenne pas froid pendant le transport. Une plante que l’on laisse sortir “toute nue” en plein hiver n’est pas une plante achetée chez un professionnel !

Mme R. : « Comment la soigner une fois à la maison ? ».

B.D. : Toutes les plantes, même celles réputées supporter l’ombre, préfèrent une exposition bien lumineuse. Cependant, le soleil direct, particulièrement derrière la vitre, est nocif pour la plupart d’entre elles.
Côté température, c’est surtout la sècheresse de l’air, causée par le chauffage en hiver, qui pose problème et non la chaleur elle-même. Le chauffage par le sol est redoutable ! Surélevez les pots au-dessus du sol en intercalant un plateau à roulettes surmonté d’une soucoupe remplie de billes d’argile toujours mouillées (évaporateur).

Mme R. : « Comment faut-il arroser ? ».

B.D. : Aucune plante, hormis certaines plantes grasses, ne supporte une trop longue période sans arrosage, pas plus que qu’un bain de pied permanent si la soucoupe est toujours remplie d’eau ! Chacune a ses besoins particuliers et la quantité d’eau varie selon la dimension du pot. Par exemple, une fois par mois suffit pour les plantes grasses. Une fois par semaine pour les autres plantes, mises à part les éternelles assoiffées telles l’impatiens, le pommier d’amour, l’hibiscus…

Mme R. : « Quand faut-il rempoter ? ».

B.D. : Les meilleures périodes pour le rempotage sont le printemps et l’automne. Votre plante est à l’étroit lorsque ses racines sortent par les trous de drainage sous le pot.Rempotez la motte dans un pot d’un diamètre supérieur avec un bon terreau. L’amour des plantes s’acquiert en se familiarisant avec elles !
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr