Actualités

L’oïdium de l’abricotier

M.A. : « Comme l’an passé mes abricots présentent des taches brunes en relief sur la peau. Quel est ce problème et comment y remédier ? »

B.D. : Vos abricots sont atteints par un champignon responsable d’une maladie très courante : l’oïdium, parfois appelé “blanc”. À un stade plus précoce, les feuilles se couvrent d’un léger feutrage blanc à l’odeur typique de sous-bois, qui se retire facilement avec le doigt. Cette maladie est très fréquente sur le rosier, le laurier de haie, la courgette et la vigne. Sur les abricots, on constate effectivement des taches d’abord grises, puis brunes, qui altèrent l’aspect du fruit et empêchent son grossissement. Lorsque l’attaque est importante, les feuilles se dessèchent et tombent.

M.A. : « Est-il trop tard pour traiter ? »

B.D. : Il est effectivement trop tard maintenant pour soigner vos arbres, car le mal est fait. L’oïdium est plus présent certaines années en raison de la météo, mais aussi sur des arbres en mauvaises conditions : mal exposés, mal taillés. L’abricotier nécessite beaucoup de soleil et de chaleur pour bien produire, une exposition abritée des vents et une taille régulière en été. Celle-ci consiste à éliminer les rameaux en surnombre, qui se croisent, qui se dirigent vers l’intérieur ou qui poussent tout à fait verticalement. Ce travail de taille commence très tôt pour former le jeune arbre, et donner aux branches la bonne direction, le bon équilibre. Aérer la ramure permet au feuillage de mieux sécher après une pluie et d’offrir moins de prise à cette maladie qui affectionne plutôt les ambiances confinées.

M.A. : « Que faire pour l’année prochaine ? »

B.D. : Le soufre mouillable est un produit traditionnel utilisé contre l’oïdium en agriculture biologique. Il s’utilise sur le jeune feuillage au printemps, par une belle journée calme, sans pluie, entre 10 et 25°C (au-dessus, ça brûle !). N’utilisez jamais de bouillie bordelaise à ce stade : d’abord parce qu’elle n’a pas d’efficacité sur cette maladie, ensuite parce qu’on ne doit jamais l’utiliser sur les arbres fruitiers en végétation, mais seulement à l’automne, ou bien avant le démarrage des bourgeons au printemps. Rassurez-vous, vos abricots, même tachés, peuvent être dégustés sans risque aussi bien frais qu’en confiture !
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr