Actualités

L’hiver au jardin (3)

M.T. : « Je possède un petit palmier d’extérieur que j’ai rentré au garage. Quand pourrai-je le planter au jardin ? ».

B.D. : Les palmiers dits rustiques, du genre Trachycarpus (encore appelés Chamaerops ) peuvent résister à des températures basses de l’ordre de -15°C, à condition que leurs racines soient protégées (gros pot + matériau isolant ou plantés en pleine terre) et que ce gel soit de courte durée, quelques jours tout au plus. Retenez que ce ne sont pas des plantes adaptées à notre terroir montagnard , elles se plaisent en climat doux sur la côte atlantique et méditerranéenne.

C’est toujours un souci pour le propriétaire de ce type de palmier, lorsqu’il doit affronter un hiver moyen ou rude dans nos contrées : « Va-t-il survivre encore cette année ? »

Si vous désirez tout de même prendre le risque de planter votre palmier en pleine terre, choisissez un emplacement dans votre jardin bien ensoleillé et abrité des vents dominants : le vent dessèche et abîme les palmes été comme hiver. Repérez les endroits peu ventés : c’est là où les feuilles mortes se regroupent, car le vent ne les déplace plus. En avril, vous creuserez un trou large et profond. Drainez le fond du trou avec une belle couche de graviers, de manière à ce que les racines de votre palmier ne baignent pas dans l’eau, surtout au moment du dégel au printemps. Comblez le trou avec un mélange de terre, terreau et corne broyée. Arrosez très régulièrement, l’été surtout.

M.T. : « Quelles précautions faut-il prendre pour l’hiver prochain ? ».

B.D. : Avant la première neige, autour du 15 novembre, vous attacherez souplement, sans trop serrer, les feuilles contre le bourgeon terminal. Sachez que les palmiers croissent comme des “herbes” et non comme des arbres : chaque plante possède un seul bourgeon en son cœur, à l’origine des feuilles successives. C’est l’empilement des anciennes feuilles coupées qui forme le “tronc” du palmier, appelé stipe. Glissez ensuite du voile d’hivernage au cœur de la plante puis emballez encore l’ensemble souplement avec plusieurs épaisseurs de voile. Un manchon de paille ou de brandes fait également l’affaire.

Bannissez le plastique , quel qu’il soit, pour cette opération : non respirant, il conserve le froid et l’humidité, faisant pourrir la plante à cœur. Vous arroserez si besoin deux à trois fois dans l’hiver, en milieu de journée, quand les températures sont positives...
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr