Actualités

Jardin un florilège d’idées recues...le final

35) Oui, on peut cultiver son potager avec un minimum de travail du sol. Comme on en a déjà parlé, on ne doit pas bêcher profondément la terre du potager sous peine de détruire sa fertilité. Voici le secret pour cultiver son jardin sans travailler le sol donc sans se fatiguer. À l’automne, couvrez la surface du sol de votre potager avec des matériaux naturels tels que du compost, des feuilles mortes, des herbes tondues, du foin, de la paille. Les organismes vivants du sol vont dégrader peu à peu ce paillage en enrichissant le sol. De plus, le paillage étouffe les mauvaises herbes qui germent habituellement au printemps. Laissez bien cette couverture en surface, sans la mélanger à votre terre. Au printemps, écartez le paillage au minimum pour repiquer les plants de légume ou faire vos semis. Complétez cette couverture tout au long du printemps avec les nouvelles herbes tondues. Cette technique très simple de jardinage au naturel donne de bons résultats avec un minimum d’efforts.

36) Oui, on peut jardiner sans douleur,en adoptant les techniques de travail minimum du sol, comme expliqué ci-dessus, et aussi en optant pour un banc de jardin qui permet de travailler confortablement assis ou à genoux.

37) Non, on ne peut pas sauver un arbre atteint par les champignons lignivores. Les arbres fruitiers ou d’ornement peuvent être parasités (suite à des blessures) par des champignons qui se développent dans les vaisseaux du bois et s’expriment vers l’extérieur par des consoles suspendues sur l’écorce (photo). Supprimer ces consoles en curetant l’écorce évite la propagation du champignon dans la nature, mais n’éradique pas le mal diffus dans l’ensemble de l’arbre. On coupera une branche, puis une nouvelle chaque année, sans espoir de guérison. C’est la raison pour laquelle il est très important de protéger sans attendre les plaies de taille ou les coupes de branches cassées avec une pâte cicatrisante de qualité professionnelle, qui reste souple plusieurs années, le temps que l’écorce recouvre à nouveau la plaie.

38) Oui, les clématites aiment avoir le pied à l’ombre... mais pas forcément sous une tuile ! Il est vrai que les clématites aiment avoir le “pied” à l’ombre et la “tête” au soleil. Choisissez pour cela une belle vivace, un rosier buisson ou un petit arbuste à fleurs qui créeront une scène bien plus esthétique qu’une tuile... Certaines idées reçues ont la vie dure !

39) Non, on ne peut pas déplacer sans risque un arbuste déjà bien enraciné.Si vous devez absolument le faire, alors procédez en automne, en découpant une belle motte de terre d’au moins 50 centimètres en sous sens et en taillant sévèrement la partie aérienne. Préparez au nouvel emplacement un trou plus large comblé avec du terreau et arrosez abondamment toute la belle saison suivante.
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr