Actualités

Jardin : les bonnes résolutions pour 2012 (3)

9) Je récupère l’eau de pluie et j’arrose juste ce qu’il faut
L’installation d’un système de récupération de l’eau de pluie grâce à des cuves alimentées par les gouttières du toit n’est pas forcément coûteuse et vite amortie. Prenez l’habitude d’arroser abondamment mais moins fréquemment. Ainsi, le système racinaire se développe en profondeur, rendant les plantes moins sensibles à la sécheresse. N’arrosez pas en plein soleil l’été pour éviter trop d’évaporation, donc un gaspillage. Enfin, paillez toutes les surfaces de terre restées nues pour les mêmes raisons.


10) J’organise la rotation des cultures de légumes
Dès maintenant, au coin du feu, amusez-vous à faire le plan de votre potager 2012. Grand principe de base : la même famille de légumes ne devrait pas revenir à la même place avant 3 ou 4 ans. Faire “pomme de terre sur pomme de terre” par exemple, favorise les maladies de cette culture et les larves mangeuses de tubercules. On peut réduire cet intervalle de 3-4 ans en semant des engrais verts entre deux cultures (voir plus loin).

11) Je privilégie les mariages utiles au potager
D’une manière générale, évitez de cultiver des plantes de la même famille côte à côte car elles attirent les mêmes insectes et les mêmes maladies. Par exemple, pomme de terre, tomate et aubergine, toutes trois de la même famille – les solanacées – ne doivent pas être voisines. En revanche, le poireau forme un couple parfait avec la carotte : le poireau éloigne la mouche de la carotte, la carotte éloigne la teigne du poireau. Pour une bonne efficacité, alternez un rang sur deux.

L’odeur du feuillage des tomates fait fuir la mouche du navet et la mouche de l’asperge. Les fleurs parmi les légumes sont non seulement belles mais utiles. Les plus connues pour leur effet attractif ou répulsif vis-à-vis des insectes nuisibles sont la capucine, l’œillet d’inde, le souci, le tabac d’ornement, la tanaisie. Alors semez ou repiquez-les entre vos légumes !

12) Je reconsidère mes idéaux
Animaux nuisibles, mauvaises herbes… les notions d’utile et de nuisible, de bon et de mauvais, de beau et de laid sont essentiellement culturelles. Laissez les magnifiques gazons bien verts, bien tondus, sans herbe mal venue aux golfs ou aux demeures classées. Transformez plutôt une bonne partie de votre ancienne pelouse en jachère fleurie, tellement moins contraignante. Voilà du temps dégagé pour cultiver quelques légumes ! De même, cessez de vouloir de beaux rhododendrons ou azalées en terre naturellement calcaire, mais choisissez plutôt des plantes adaptées à votre terroir. Demandez conseil !
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr