Actualités

Halte aux limaces !

le 03-07-2015 - Entretien avec M.N. de Saint-Rémy-de-Mne
M.N. : « Ce printemps, j’ai des difficultés avec mes semis qui lèvent mal ou pas du tout, les feuilles de haricot sont rongées, ainsi que les feuilles des roses trémières : de la dentelle ! J’ai mis de la cendre contre les limaces, mais cela n’a pas beaucoup d’efficacité. Que faire pour arriver à cultiver quelque chose cette année ? »

B.D. : Ce printemps connaît des périodes bien humides, après un hiver somme toute assez doux. Du coup, les limaces sont à leur affaire, d’autant plus que vous leur apportez comme sur un plateau de tendres pousses à déguster ! Les plus gros dégâts sont le fait de deux espèces de limaces de petite taille : la petite limace grise, qui vit surtout en surface et la petite limace horticole, de couleur noire, qui vit dans le sol. Vous trouverez aussi la grosse limace forestière de couleur orange ou brun et de nombreuses espèces d’escargots, mais les petites limaces déjà décrites sont réellement les plus nombreuses et les plus gloutonnes. Elles se reproduisent vite et beaucoup (2 générations par an) et sont très présentes surtout si l’humidité est au rendez-vous, en avril-mai-juin mais aussi en septembre et en octobre.

M.N. : « Pourtant, je ne les vois pas, ces limaces et mes semis disparaissent ! »

B.D. : Il vous faudrait venir en pleine nuit, à la lampe électrique, car les dégâts sont essentiellement nocturnes. Vos graines qui germent quelques millimètres en dessous du sol voient leurs jeunes plantules consciencieusement râpées avant même leur sortie à l’air libre. L’impression générale est une graine qui ne germe pas. Le symptôme de “dentelle” que vous décrivez est assez typique de l’attaque des limaces : elles râpent les tiges et les feuilles tendres, en délaissant les nervures plus dures, comme on le ferait avec un os de côtelette !

M.N. : « Je n’aime pas beaucoup les granulés bleus. Que peut-on prévoir d’autre pour chasser les limaces ? »

B.D. : Ces bestioles se réfugient la journée dans leurs cachettes. En posant des planches en bois ou des ardoises au sol, vous les piégerez dessous et les ramasserez chaque matin. Les pièges à bière semblent avoir une certaine efficacité. En revanche, a cendre, dès qu’elle est mouillée, perd son efficacité. Les antilimaces du commerce se présentent tous sous forme de granulés bleus. Cette couleur a été choisie scientifiquement car les oiseaux la délaissent. Il existe maintenant de l’antlimace bio, appelé Ferramol, en granulés bleus également, mais à base d’une matière naturelle : le phosphate de fer. Utilisez-le à raison d’une petite cuillerée seulement par m², bien dispersé entre vos rangs à protéger.Surtout pas de tas, ni de cordon de granulés ! Vous ne verrez pas les limaces baver sur place, car elles se retirent dans leur abri pour y mourir. Bonne chasse aux limaçons...
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr