Actualités

Fleurissez et soignez !



La bruyère
Idéale pour les régions qui ont souvent de très fortes gelées, la bruyère résistera aussi très bien à ces climats rigoureux. En revanche, elle est moins recommandée dans les régions plus sèches et plus venteuses du fait qu’elle pourrait rapidement griller. C’est une plante qui offre une floraison abondante et durable : elle pourra ainsi proposer des couleurs chaleureuses d’octobre à mai. Elle ne demande également que très peu d’entretien.

Les hellébores
Ces plantes peuvent facilement résister à la neige, au gel et à l’humidité. Bien que plantes d’hiver, elles peuvent offrir des couleurs chaudes qui viendront embellir le monument funéraire. Les hellébores font partie des rares fleurs qui s’épanouissent en hiver. Pouvant avoir des teintes pourpres et violettes, elles constituent un choix idéal pour apporter de la lumière à la pierre tombale.

Les conifères nains
De forme compacte, les conifères nains ont l’apparence de petits thuyas et peuvent offrir quelques coloris plus originaux que le vert. Dorés, argentés ou bleutés, ils peuvent facilement faire face à des températures extrêmes, pouvant aller jusqu’à -25°C.

Les buis
Ces plantes peuvent aussi avoir une longue espérance de vie près des sépultures. Certaines variétés offrent des feuillages dorés et apportent ainsi de la couleur aux tombes. Elles résistent très facilement aux températures négatives

A la maison

  • Dégermez les pommes de terre
  • Pensez à fumer vos agrumes pour restituer à la terre les éléments puisés par votre arbre
    Les plantes méditerranéennes, lauriers roses et agrumes doivent dans la plupart des régions être hivernées dans un local frais de 10°C et assez lumineux (vérandas, garages ou entrée munis d’une fenêtre). Toujours maintenir le substrat humide pendant cette période froide.
  • Forcez des bulbes : venez découvrir les bulbes de jacinthes, tulipes, amaryllis dans votre jardinerie !

  • Fleurissez vos lieux de vie avec des cyclamens : floraison de longue durée !


Placez le cyclamen dans une pièce fraîche (idéalement 16°C).
La plante doit être bien éclairée mais, comme souvent, à l’abri de la lumière directe.
Effectuez des arrosages réguliers, sans verser d’eau au centre de la plante, car cela provoque invariablement la pourriture des boutons.
Faites un apport d’engrais liquide chaque semaine.
Hors période de gel, laissez-le dehors (balcon ou rebord de fenêtre) : il aime ça, et c’est autant de jours passés loin des conditions difficiles de votre appartement !
Sa floraison dure environ un mois et demi.

Au potager

Terminez l’installation des choux cabus, plantez les lierres, vignes vierges devant un mur, les troènes, elaeagnus, charmes, hêtres en haie.
Semez des radis pour la fin de l’hiver sous châssis : en les semant sous abri, vous pourrez les déguster dans 3 mois.
Protégez votre laurier sauce ou autre plante sensible au gel et aux écarts de température avec des voiles d’hivernage (de nombreux produits adaptés à toutes les cultures)



Au verger

Manque de place dans votre jardin : choisissez les palmettes !
Si vous manquez de place dans votre jardin, n’hésitez pas à cultiver certains arbres fruitiers en les formant en palmette plate : ils occuperont ainsi moins de volume le long d’un mur ou d’une allée.

Le lait de chaux
Le lait de chaux (et son pendant le blanc arboricole) font partie de ces traitements d’hiver "de fond" dont l’usage se perd peu à peu. Ce sont pourtant des produits très efficaces, dont l’application préventive évitera au jardinier pas mal de souci sur ses fruitiers. Redécouvrons l’intérêt de peindre les troncs en blanc !

Les sols cultivés s’appauvrissent rapidement par le lessivage des pluies et la consommation des éléments fertilisants par les plantes. Ils nécessitent donc des apports en calcium et magnésium.

LA CHAUX VIVE est indispensable à l’amélioration de la structure des sols. Elle participe à la combinaison de l’humus et de l’argile grâce au calcium et au magnésium. Le sol devient ainsi plus perméable à l’eau et à l’air.
  • Elle facilite le travail du sol l’hiver et le rend plus friable l’été.
  • Le calcium mobilise les éléments fertilisants (engrais), contenus et apportés dans le sol.
  • La magnésie est indispensable pour le développement et la saveur des fruits et des légumes.


    La CHAUX VIVE optimise les conditions de développement de la vie du sol, accélère la transformation des fumures organiques en humus et apporte ainsi les sels minéraux, indispensables aux plantes.
    Au contact de l’humidité, elle assure un grand pouvoir "désinfectant", éliminant ainsi les germes néfastes aux cultures du jardin.

La chaux convient aux potagers, vergers, végétaux d’ornement et gazons.

Plantez un fruitier nain

Si vous ne disposez que d’un petit jardin, d’un balcon ou d’une terrasse, ne renoncez pas pour autant au plaisir de récolter vos propres fruits : les fruitiers nains s’accommodent très bien de la culture en pot.
• Les pommiers se comportent assez bien en pots, avec une forme colonnaire Delbard, d’autant plus que des variétés de pommiers compacts ont été créées spécialement pour ce mode de culture.
• Les poiriers atteignent souvent une taille plus importante que les pommiers, ce qui rend la culture en colonne, en pot, un peu plus délicate (surtout si l’espace dont vous disposez est réduit). Des formes en palmettes et colonnaires sont adaptées.
• Offrez un figuier qui se contente d’un volume de terre réduit, et qui peut lui aussi être installé dans un pot.
• Les fruitiers comme pruniers, pêchers et cerisiers se prêtent également à la vie en pot.
• Votre jardinerie vous propose aussi toute une gamme d’agrumes (oranger, clémentinier, mandarinier, citronnier, kumquat), qui fructifient facilement en pots, à condition d’avoir la possibilité de les mettre sous abri à l’automne dès les premiers froids, jusqu’en mai (idéalement, dans une pièce lumineuse avec une température nocturne de 7 à 12°C).
Il est important de choisir des variétés auto-fertiles, surtout si votre fruitier nain est isolé.

La plupart des petits fruits s’autofécondent sans problème, mais les pommiers, les poiriers, certains pruniers et presque tous les cerisiers sont moyennement auto-fertiles et doivent avoir une pollinisation croisée avec d’autres arbres fruitiers pour donner des fruits en abondance.

Aux fenêtres, balcons et terrasses

Achevez la plantation des bulbes à floraison printanière sous vos plantations de bisannuelles : pensées, myosotis, pâquerettes.
Protégez du froid toutes les plantes frileuses avec des voiles d’hivernage.

Règles simples pour balconnières d’hiver
Votre jardinerie vous propose de réaliser des balconnières opulentes et généreusement plantées.


Nous vous conseillons d’installer
-  trois plantes dans une coupe de 25 cm
-  cinq dans une jardinière de 50 cm
-  huit dans une jardinière de 80 cm.
Pour un drainage parfait au cours de l’hiver, un lit de 3 cm de gravillons ou de billes d’argile est idéal au fond du bac.
C’est un jardin à part entière : composez le décor en mélangeant des plantes d’aspects différents qui occupent tout l’espace
Alternez toujours une plante érigée à côté d’espèces plus basses : votre composition plus rythmée si vous utilisez aussi différentes couleurs et textures de feuillage.
Des lierres de différents feuillages sont des plantes retombantes pour dissimuler en partie le bac.

Les proportions de votre contenant sont équilibrées par rapport au volume des plantes que vous choisissez, mais un grand pot est toujours préférable, car la terre s’y dessèche moins vite.
Lors de votre visite dans notre jardinerie, plusieurs types de contenants vous permet de marier formes et matériaux.
Utilisez un terreau ‘Jardineries du Terroir’ souple et riche, composé de plusieurs matières premières et qui ne se compacte pas lorsqu’on le presse au creux de la main.

Au jardin d’ornement

- Le mois des plantations par excellence !
- Profitez de ce mois d’automne pour venir découvrir dans votre jardinerie des arbustes éclatants par leur feuillage : érable du Japon, aronie, fusain ailé, fothergilla, pommier d’ornement, sumac de virginie, hortensia à feuilles de chêne, viorne plicatum et bien d’autres végétaux…

- Qu’on plante un arbre, un arbuste ou bien de petites plantes, il vous faut mettre toutes les chances de votre côté et planter à bonne période. L’automne est là : c’est la meilleure saison ! Ensuite, notre conseiller-vendeur est là pour vous guider dans le choix de végétaux adaptés à votre jardin. L’originalité c’est bien, mais avoir un minimum de chances de reprise, en fonction du sol, de l’exposition, du climat...c’est mieux.
Enfin, il indique les gestes simples lors de la plantation et vous donne les quelques soins à apporter au bon moment (arrosage, paillage...) : vous constaterez qu’un peu de préparation est la meilleure garantie d’une plantation réussie !

- Plantez des vivaces en automne
L’automne est une saison charnière pour les vivaces.

Vivaces rustiques : résistent bien au gel

L’époque est favorable à la plantation de vivaces que votre jardinerie vous propose en godets. Nous conseillons de choisir celles qui fleurissent au printemps et en début d’été. Passer l’automne et l’hiver en terre leur permettra de s’installer et de démarrer au plus tôt, d’où floraison superbe l’an prochain !

Vivaces frileuses : à protéger
Certaines, bien qu’elles reviennent année après année, sont plutôt frileuses. C’est le cas des sauges, des penstemons, des fuchsias et des nombreuses méditerranéennes qui peuplent aujourd’hui bien des jardins situés au-dessus de la Loire...
Pour les protéger, épandez à leur pied un paillis d’écorces ou d’un autre matériau : aiguilles de pin, paillette de lin), qui ont tendance à retenir l’humidité.
Vous pouvez également recourir au voile d’hivernage ou au film plastique à bulle pour protéger les sujets les plus sensibles au froid.


Marquer les emplacements avec des étiquettes : le feuillage de certaines vivaces disparaît complètement durant l’hiver. Pour ne pas risquer de les abimer en travaillant vos massifs ou plates-bandes cet hiver, marquez dès à présent leur emplacement au moyen des étiquettes et tuteurs prévus à cet effet.

Votre jardinerie vous propose de nombreux modèles d’étiquettes décoratives en terre cuite, en ardoise et bambou ou encore en étain. Leur coût peut vous paraître élevé, mais songez à l’esthétique et à la durée de vie.

Tuteurer vos vivaces
Pour que vos massifs d’arrière-saison conservent une bonne allure, n’omettez pas de tuteurer les grandes vivaces : asters, verges d’or, rudbeckias... Les tuteurs en bambous remplissent efficacement leur office et s’intègrent très naturellement.
Nalod's

Mentions légales | Groupe Nalod’s - 17 Parc Métrotech 42650 Saint Jean Bonnefonds | Contact | Développement