Actualités

Fête des Pères



La fête des pères 2013 est une occasion à ne pas manquer !
Le troisième dimanche du mois de juin, c’est la Fête Des Pères 2013 : la journée où tous les papas sont rois ! Cette année la fête des pères c’est le dimanche 16 juin 2013. A cette occasion, venez découvrir une sélection d’idées de cadeaux originaux dans votre jardinerie : cette célèbre fête est l’occasion de déclarer tout l’amour que l’on porte à son papa.

A la maison

Les solutions anti-moustiques
Dès qu’il fait chaud, les femelles moustiques sont à l’affût de sang humain. Pour se protéger des piqûres parfois responsables de réactions allergiques, diverses solutions anti-moustiques sont possibles

Quelques conseils pratiques

Les répulsifs
Parmi les solutions anti-moustiques, les produits répulsifs contiennent un principe actif à base de citronnelle qui éloigne les moustiques sans les tuer.

La citronnelle :
Son nom provient du fait que, bien que n’ayant aucun rapport avec le fruit du citronnier, la citronnelle dégage un puissant arôme citronné. Du reste, dans sa composition, on trouve du citronellal (environ 7%), au côté de géraniol (20%) et de phénols méthyléthers
Les répulsifs à base de citronnelle ne peuvent pas être utilisés en même temps que les crèmes solaires car chaque produit diminue réciproquement l’efficacité de l’autre.

Aménager sa maison
La protection la plus complète consiste à dormir sous une moustiquaire imprégnée de répulsif. Il est également efficace d’équiper de façon étanche les portes et les fenêtres de toile moustiquaire. Pour éviter la prolifération des moustiques, une bonne mesure de prévention consiste à vider toutes les réserves d’eau stagnante de votre maison où les larves pourraient se développer.

Les aérosols insecticides comme pour les diffuseurs, ce sont souvent des pyrèthres synthétiques (pyréthrine)

Les diffuseurs électriques
Branchés sur une prise de courant, ils diffusent des substances insecticides dans la pièce. Les recharges se font sous formes de plaquettes ou de fioles de liquide.

Des destructeurs d’insectes : Lumière ultraviolette attirant les insectes vers une grille électrifiée qui les tue de manière instantanée. Sans douleur et hygiénique..

La protection par les plantes
La mélisse est une sorte de menthe avec une odeur de citronnelle. Planter de la mélisse à proximité des ouvertures (portes, fenêtres) agit comme un répulsif pour les moustiques et divers autres insectes.

Le thym citron :
Le thym citron, est une variété de thym qui sent bon le citron. Il pousse même en hiver, et est tout à fait adapté au climat français. Poser un pot dans une maison peut permettre d’éviter les moustiques.

Le basilic à petites feuilles est reconnu comme efficace pour faire fuir les moustiques.
Les maisons où ces plantes poussent sur le rebord des fenêtres ne sont jamais touchées par les moustiques.

Le géranium citron (Pelargonium citrosa) semble être la variété la plus efficaces contre les moustiques.

Le pyrèthre : très efficace contre de nombreux insectes.
Les prédateurs naturels du moustique sont les araignées, less batraciens, les chauves-souris.

Autres protections anti-moustiques : vider (au moins une fois par semaine) les dessous de pots, petits abreuvoirs, arrosoirs, et autres récipients pouvant contribuer à la formation de petits dépôts d’eau, d’arrosage ou de pluie, dans lesquels peuvent se développer en quelques jours des dizaines de milliers de moustiques.
contrôler que l’eau ne stagne pas dans les gouttières

Réalisez un cocktail sans alcool ?



Le cocktail sans alcool avec les sirops Monin possède des avantages bien supérieurs aux cocktails alcoolisés. Le cocktail, c’est tout de suite synonyme d’été, de piscine, de fête... C’est en soirée, dans un transat, en apéro sur la terrasse.... Le cocktail sans alcool est accessible à tous pour une saveur égale au cocktail alcoolisé. Si vous n’y croyez pas, vous avez juste à essayer.
  • Vous devez prendre l’habitude de faire vous même votre cocktail sans alcool : quand vous recevez des amis, quand vous organisez une fête pour l’un de vos enfants, quand vous souhaitez simplement vous prélasser et vous faire plaisir... Testez une recette de cocktail sans alcool à savourer lentement.
  • Le second avantage est celui de la santé. On sait tous que l’alcool (en excès) nuit gravement à la santé. De plus, pour environ la moitié des cocktails sans alcool, l’utilisation de fruits ne peut être que bénéfique pour la santé grâce aux nutriments et vitamines.
    Convaincu ? De toute façon, la meilleure façon de savoir est de tester grâce à notre recette ci-contre recette de cocktail sans alcool, qui vous fera connaître des goûts nouveaux !
    Un mojito ou une pina colada sans alcool ? un Brazilian Iced Chocolate ? Des boissons originales, colorées et savoureuses à déguster pour votre prochaine soirée... Quel cocktail sans alcool allez vous choisir ce soir ? Pour démarrer en douceur, vous pouvez déjà tester cette recette de cocktail sans alcool.

Sur le balcon ou la terrasse

Les fleurs de l’ombre pour l’été sur votre balcon
Des problèmes pour fleurir un coin à l’ombre ? Venez découvrir notre sélection pour cette exposition difficile...

Créer de la hauteur et un fond de décor
Heuchère couleur lie de vin, Impatiens, bégonias, bacopas à vous de faire votre choix. Rien ne s’oppose à l’obtention d’un magnifique résultat, dans un jardin très arboré ou entouré de hauts murs, sur un balcon exposé au Nord ou encore dans une cour enclavée. Tout d’abord, dressez le fond du décor avec des plantes à feuillages décoratifs. Un érable du Japon vêtu de son beau manteau pourpre à l’arrière-plan, ou un aralia pour son effet exotique, un lierre panaché pour habiller un mur et quelques pieds de buis pour structurer le tout. N’hésitez pas à abuser des fougères, elles ont tout pour plaire : symétrie élégante, textures contrastées, formes originales et couleur des frondes qui peut varier de l’argenté, au tacheté, en passant par des marginations rouges, marron ou jaunes sur leur feuillage.

Créer des associations
Astilbes, pervenche,hémérocalles se plairont en situation mi-ombragée
À mi-hauteur, les hortensias trouveront leur place le long d’un mur, attention ils réclament une terre acide pour bien prospérer et un apport de sulfate d’aluminium pour conserver leur bleu profond.

Fuchsia , potée de bégonias, les impatiens de Nouvelles Guinée, Lobelia, mufliers sont conseillées. Enfin, quelques plantes grimpantes, utiles pour habiller une tonnelle, un mur ombragé, ou une rampe d’escalier. Le liseron de Mauritanie n’a pas besoin de beaucoup de soleil pour fleurir. Les thunbergia éclaireront vos pergolas de leurs fleurs jaune vif à intérieur noir, c’est une plante originale et facile à vivre.

Il ne vous reste plus qu’à choisir et à profiter tout au long de l’été de votre tout nouveau jardin aux couleurs chatoyantes !

Au potager & verger : Apportez de l’ombre et de la protection avec des arbustes !

Les arbustes
Les persistants seront installés plus tard que les essences caduques, car nombre d’arbustes à feuillage persistant s’avèrent très résistants au froid. Ceci est bien moins important s’ils sont cultivés en pot.
Les arbustes qui ne fleurissent qu’après le jour le plus long (21
Juin) peuvent maintenant être taillés.

Cela s’applique donc à des espèces telles que l’arbre aux papillons (Buddleia davidii),, les céanothes caducs ou les millepertuis (Hypericum). Les arbustes qui fleurissent sur le bois de l’année précédente
attendront la fin de leur floraison pour bénéficier d’une toilette.

Plantez et semez.
Les bouleaux sont réputés de reprise difficile. Voici la meilleure époque pour les installer au jardin. Vous pouvez également semer nombre de plantes condimentaires et potagères, notamment des carottes

Au verger

Récolte goûteuse pour les enfants
Voir et cueillir des fruits dans l’arbre, les enfants adorent ça. C’est un plaisir sain qui donnera aux enfants le goût des aliments "sans trucage".
De la floraison, souvent superbe, à l’apparition des fruits, de la maturité estivale à la flamboyance de l’automne, la vie de l’arbre sera prétexte à plein de questions de la part de votre enfant.

Pour que les enfants puissent avoir de belles récoltes, choisissez des variétés résistant aux maladies et qui donnent de bons fruits :


-* L’actinidia
C’est une liane très vigoureuse d’origine chinoise, qui produit les kiwis. Les fleurs, très gracieuses, sont dioïques. Pour qu’il y ait fécondation, il faut planter un pied mâle pour 1 ou plusieurs pieds femelles (de 2 à 3). Les fruits se récoltent verts, fin octobre. Ils mûrissent quelques semaines plus tard et se conservent très bien. Palissez les actinidias contre un mur ou sur une pergola solide, à l’abri du vent. Pour leur développement, 2 sujets ont besoin de 5 à 6 mètres.

Kiwi Hayward variété femelle
Fruits gros, cylindriques. Production très forte. La variété la plus cultivée dans le monde.
L’actinidia chinensis est une liane dont les sarments peuvent atteindre 5 à 10 m. Il lui faut une structure de palissage (treille, pergola, ou arbre mort) pour se développer. Plantez impérativement un sujet male pour 5 à 6 pieds femelles. Prévoyez un arrosage en région sèche. laissez murir les fruits en cave avant de les consommer.

Kiwi Tomuri variété mâle Fleurit en même temps qu’Hayward.

L’actinidia chinensis est une liane dont les sarments peuvent atteindre 5 à 10 m.
Il lui faut une structure de palissage (treille, pergola, ou arbre mort) pour se développer. Plantez impérativement un sujet male pour 5 à 6 pieds femelles. Prévoyez un arrosage en région sèche. laissez mûrir les fruits en cave avant de les consommer.
  • Le cerisier
    Bigarreaux, guignes ou griottes, les cerises se cultivent en terre moyenne : ni trop sèche, ni trop humide. Le cerisier craint l’excès de calcaire et d’argile. A défaut de vergers à proximité de l’école, il faudra planter une seconde variété pollinisatrice, les cerisiers étant autostériles.
    Mais il existe aussi des variétés autofertiles.
    Pour faciliter la cueillette, choisissez les arbres taillés en gobelet ou palissés, ils seront à la hauteur des enfants.

Cerisier Bigarreau Hâtif Delbard® rivedel
Le plus précoce.
Le fruit est très gros, d’une fermeté exceptionnelle et délicieux. Résiste à l’éclatement. L’arbre est vigoureux, de productivité régulière. Planté avec Burlat et Délice de Malicorne®, vous profiterez des bigarreaux pendant tout un mois.

Cerisier Bigarreau Délice de Malicorne® agoudel
Très gros fruits fermes et sucrés !
Très gros et très beau fruit, très ferme et sucré. L’arbre est vigoureux et de mise à fruits rapide. Bonne productivité.

Cerisier Bigarreau de la St Jean® gardel
Fruits sucrés et parfumés !
Gros fruit sucré à la fois charnu et parfumé, qui n’éclate pas. Forte productivité.
  • Le noisetier
    Voici un arbuste sans problème qui pourra très bien être utilisé en haie. Pour les enfants, cueillir et casser des noisettes, c’est toujours très amusant. Le noisetier pousse partout et prend naturellement la forme d’un buisson.
    En le taillant régulièrement, le noisetier porte toujours de jeunes branches qui sont plus prolifiques.
  • Le cognassier
    Assez peu cultivé, le cognassier ne manque cependant pas de qualités : sa floraison est ravissante. Avec ses fruits, on fait de délicieuses gelées et pâtes de coing.
    Le cognassier préfère les sols profonds mais il pousse à peu près partout en France. Sa hauteur peut atteindre 4 mètres, mais il est possible de le tailler pour que ses fruits restent accessibles aux enfants.
  • Le pêcher
    Quel plaisir de manger une pêche cueillie sur l’arbre !
    Les pêchers préfèrent les sols neutres, profonds et bien drainés. Ils acceptent des tailles variées. Pour les enfants, on pourra leur donner une forme qui facilite la cueillette. Les variétés de pêchers sont très nombreuses, les brugnons et les nectarines en font partie. Choisissez des variétés dont les fruits sont à maturité en septembre.
    Autre critère de choix : la résistance à la cloque. Cette maladie est très fréquente et a de graves conséquences sur la production. Vous pourrez choisir, par exemple,
    la pêche blanche appelée Reine des Vergers, de même que la pêche rouge dite Sanguine de Savoie.
  • Le prunier
    Les pruniers sont très rustiques mais redoutent les grands vents : plantez-les en situation abritée. Vous choisirez des variétés qui arrivent à maturité en septembre.
    Selon vos goûts et votre région, vous adopterez des Reines-Claudes, des mirabelles ou des quetsches.

-* Prunier Valor / La plus tardive des prunes.
Une variété exceptionnelle : la qualité gustative de la Reine-Claude et la belle robe des quetsches. C’est la plus tardive des prunes. Chair délicieuse et sucrée.
Variété rustique. Vigoureuse, à mise à fruits rapide. Gagne à être pollinisé par Reine Claude d’Oullins.
-* Prunier Miraclaude® delcomi/Tiens longtemps sur l’arbre
Très sucré, ce fruit présente à la fois un goût de Reine-Claude et de Mirabelle.
Variété très productive, à mise à fruit rapide. Très bon pour la conserve et la patisserie.
-*Prunier Reine Claude Dorée
Fruit très sucré !

La "vraie" reine-Claude à la chair parfumée. Fruit vert puis doré à maturité.
Arbre vigoureux.

-* Le pommier
Variétés anciennes ou nouvelles ?
Les deux peut-être. Car elles ont chacune leurs qualités. Les variétés anciennes ont des goûts plus typés.
Elles feront découvrir d’autres saveurs de pommes. Contrairement à ce que l’on pense, une variété moderne comme Golden Delicious, cueillie dans l’arbre est réellement délicieuse. Sa productivité et sa résistance aux maladies sont intéressantes. Rustique, le pommier pousse partout en France y compris sur le littoral où il résiste bien au vent. Les pommes de fin d’été (maturité en septembre) ne se conservent pas très longtemps.
Les plus tardives (octobre) peuvent se conserver plusieurs mois. Elles arrivent à maturité une fois cueillies et entreposées en "fruitier" (pièce fraîche, aérée et sèche), les unes à côté des autres, sans se toucher.
Quelques variétés de septembre : Reine des Reinettes - Elstar - Cox’s orange.
Des variétés plus tardives : Golden Delicious - Melrose - Winter Banana Reinette Clochard.

Pommier Tentation® delblush : Elle contient tous les plaisirs !
La pomme créée par Georges Delbard pour ses 90 ans séduit par sa couleur doré-orangé et charme l’odorat par son parfum léger et délicat. Elle a du croquant, du jus, du gout et un bel équilibre sucré-acidulé.
Production rapide, régulière et abondante. Tentation® est bonne à cueillir lorsque sa robe devient dorée.
Pommier Delbard Jubilé® delgollune : Un bouquet d’arômes !
Dans sa robe rouge et or, délicieuse à croquer, en compote et en sorbet. Plébiscitée par les amateurs, l’arbre est de bonne vigueur, peu sensible aux maladies et très productif.
Pommier Cybèle®
Fille de Delbarestivale®, cette pomme est destinée aux jardiniers amateurs. Juteuse et croquante, elle est équilibrée en sucre et acidité. L’arbre, vigoureux, résiste bien aux maladies et nécéssite donc peu de traitement.



-*Le poirier
Quel délice qu’une poire juteuse !
Le poirier se cultive en toutes régions. Résistant au froid et aux grosses chaleurs, le poirier est en revanche plus sensible à certaines maladies. La plus sévère est le feu bactérien. Il entraîne une mort rapide de l’arbre.
Le pépiniériste de votre jardinerie sera en mesure de vous renseigner sur les variétés résistantes. Pour avoir une bonne production, plantez au moins deux variétés.

Poirier Super Comice Delbard® delbias
Du sucre en bouche !

A la coupe, elle dégage une odeur de fruit mur, de nèfle, de fanes de carottes et de tabac. Son gout est puissant.
Mise à fruit rapide.
Poirier Delbard Gourmande® delsavor : Gros calibre
La poire du 60e anniversaire de nos pépinières ! Elle a la saveur d’une Comice, une belle couleur bronze, une bonne grosseur et une longue conservation. L’arbre est facile à conduire, de bonne productivité, régulière.
Poirier Fertilia Delbard® delwilmor : Idéale pour les débutants !
Idéale pour commencer un verger. L’arbre donne des fruits dès la deuxième année de plantation. Un parfum très fin : fanes de carottes, poire coupée, pomme verte. En bouche, des aromes de banane, agrumes et litchi. La chair est sucrée, ferme, juteuse et très fraiche. Bonne résistance aux maladies.

Aux fenêtres, balcons et terrasses

Un bassin sur votre balcon ou terrasse !
Immergez des plantes dans le bassin pour éviter l’acidification de l’eau.

Si l’eau du plan d’eau est assez oxygénée, elle ne deviendra pas acide. Vous y parviendrez en assurant la présence de suffisamment de plantes oxygénantes immergées. Vous constaterez, dans ce cas, que les plantes aquatiques et les poissons se maintiennent en bonne santé.

Replantez des iris barbus
Les Iris germanica fleurissent d’abondance en juin avant de rentrer en dormance estivale. S’ils ont été cultivés depuis près de cinq ans de suite au même endroit, vous devrez les déterrer puis diviser leurs rhizomes et les replanter pour profiter d’une abondante floraison l’année suivante. Ces iris apprécient les terres sèches et le plein soleil. Mélangez au besoin, en sol acide, un peu de calcaire. Installez les rhizomes à fleur de sol. Plantez-les dans un axe nord - sud
Semez des bisannuelles dans une balconnière
Juin est le mois idéal pour semer des fleurs bisannuelles comme les myosotis ou les pensées. Prenez soin de maintenir la terre fraîche durant la germination.

Plantez des arbres palissés ou des grimpantes



Voici quelques suggestions : Jasminum nudiflorum, ou jasmin d’hiver, fleurit à contre-saison : de la fin novembre jusqu’en mars (sauf durant les grosses périodes de gel). Si l’arbuste pousse trop vigoureusement, n’hésitez pas supprimer les plus vieilles branches à leur base. Pour un beau bleu doux pensez au Céanothe, ou lilas de Californie (Ceanothus), qui fleurit abondamment en mai - juin.

Les arbustes palissés
Certains arbustes à branches longues et souples se prêtent bien au palissage. Ne produisant pas de vrilles, ils devront être fermement attachés à leur support. Ces plantes sont souvent employées pour garnir un treillage, contre un mur ou sur une clôture.
Voici quelques suggestions :
  • Jasminum nudiflorum, ou jasmin d’hiver, fleurit à contre-saison : de la fin novembre jusqu’en mars (sauf durant les grosses périodes de gel). Si l’arbuste pousse trop vigoureusement, n’hésitez pas supprimer les plus vieilles branches à leur base.
  • Cotoneaster horizontalis est surtout intéressant pour ses baies rouge-orangé.
  • Pyracantha, ou buisson ardent, est très apprécié pour ces baies décoratives. Pour un beau bleu doux pensez au Céanothe, ou lilas de Californie (Ceanothus), qui fleurit abondamment en mai - juin.
  • Le cognassier du Japon à fleurs blanches, Chaenomeles japonica ’Alba’, se révèle très décoratif et original s’il est palissé contre un mur.
  • Le fusain Euonymus fortunei a l’avantage d’avoir un feuillage persistant, il se palisse sans problème. Ses feuilles sont panachées d’or ou d’argent. Adoptez ’Sunshine’ pour ses grandes feuilles dorées, ‘Emerald Gaiety pour ses petites feuilles panachées d’argent ou bien ’Emerald’n Gold’, panaché de jaune d’or, ou encore ’Variegatus’ (argenté devenant rouge en hiver).
  • Autre suggestion : les rosiers grimpants, qui devraient plutôt être appelés rosiers palissés. Les rosiers entremêlent tout naturellement leurs branches épineuses, mais ce ne sont pas réellement des plantes grimpantes : elles produisent de très longues tiges que l’on peut conduire où l’on veut. Il suffit alors de les fixer avec des adaptés

Au jardin d’ornement



Rosiers en fleurs :
La rose a toujours été considérée comme le symbole de la pureté, de la beauté et de l’esthétique idéale. Le contraste entre l’attrait des fleurs et la présence d’épines, souvent vicieuses, a longtemps interpellé l’imagination. Une rose sans épine peut s’avérer, de prime abord, séduisante mais manquer cruellement de caractère. La rose rouge est un symbole ardent de l’amour, d’engagement social, de secret. Une rose blanche signifie la pureté, la beauté et l’honnêteté portées à leur paroxysme.

Les rosiers font partie de la grande famille des Rosacées, qui comprend également le pommier et le poirier, le cerisier, le néflier, le pêcher, l’amandier, le buisson-ardent, la ronce et le sorbier… bref un total de plus de 120 genres et de 3500 espèces. Les espèces qui appartiennent au genre Rosa sont généralement à feuillage caduc, elles présentent presque toutes des poils ou des aiguillons et elles montrent toutes une feuille composée de folioles. On dénombre ainsi de trois à plus de quinze folioles par feuille. Presque toutes les espèces comportaient, à l’origine, des fleurs à cinq pétales, mais sur certaines formes cultivées et doubles on peut en compter une centaine. Les obtenteurs s’efforcent de multiplier le nombre de pétales de leurs nouvelles variétés, car les cellules à parfum résident dans les pétales. Plus il y a de pétales et plus les fleurs sont donc intensément parfumées. Chez certaines roses en revanche, comme l’églantine, Rosa eglanteria, c’est le feuillage qui est très parfumé. On trouve également d’autres rosiers, peu nombreux, dont le feuillage est odoriférant. Les rosiers produisent des fruits appelés cynorhodons. La forme de ces derniers peut varier considérablement selon les espèces et pour de nombreux cultivars (formes cultivées), ils ne se forment pas si les fleurs ne sont pas fécondées en raison de leur structure ou pour diverses autres raisons. Les fruits sont lisses, poilus ou épineux ; ils sont de couleur rouge, orange, brune ou noire. Le cynorhodon est en fait un réceptacle renflé qui contient les graines. Ce réceptacle, du moins sa pulpe, est souvent très riche en vitamine C.

La classification des rosiers :

1. Les rosiers sauvages dits botaniques et leurs hybrides sont appelés rosiers arbustifs.
2. Les rosiers à grandes fleurs dits thé ou hybrides.

3. Les rosiers à fleurs groupées (dont les multifloras et floribundas).

4. Les rosiers grimpants (en variétés à floraison unique ou remontante, ainsi que les variétés très vigoureuses surnommées rosiers-liane).

5. Les rosiers couvre - sol à port arachnéen, étalé.

6. Les rosiers nains (roses de patio) ou rosiers miniatures.

Vous trouverez aussi dans votre jardinerie des rosiers – tige. Ce sont des rosiers buisson ou à port très souple (rosiers « pleureurs ») qui sont greffés sur un porte-greffe. Une telle forme culturale se compose de trois parties : le système racinaire sur lequel est greffée la tige qui porte, en tête, la greffe de la variété choisie.
Nalod's

Mentions légales | Groupe Nalod’s - 17 Parc Métrotech 42650 Saint Jean Bonnefonds | Contact | Développement