Actualités

Entretenir des rosiers en bac

Entretien avec Mme E. de La Chambre. Le 06 août 2015
Mme E. : « À quelle fréquence dois-je arroser mes rosiers plantés en bac ? »

B.D. : Plus le volume de terre est important, moins l’arrosage est contraignant ! Dans de gros pots, un à deux arrosages par semaine, selon la météo, doivent suffire. Apportez l’eau en quantité suffisante pour la voir s’évacuer par les trous de drainage. C’est cela, arroser à fond. Ne laissez pas d’eau stagner plus d’une journée dans la soucoupe, sous le pot, s’il y en a une. Pour votre absence cet été, prévoyez des pics goutteurs montés sur des bouteilles en plastique pour un arrosage simple au goutte à goutte.

Mme E. : « Faut-il donner de l’engrais et quand ? »

B.D. : Un engrais spécial rosier enrichi en magnésie, est l’idéal. Pour les pots, il en existe deux sortes : l’engrais liquide, à mélanger à l’eau d’arrosage une fois tous les 15 jours ou l’engrais en microgranulés à diffusion lente, à mélanger à la surface de la terre, une fois en avril et une seconde fois en juillet. Vous vous assurerez ainsi une belle floraison abondante jusqu’aux gelées.

Mme E. : « Mes rosiers peuvent-ils attraper les poux et les maladies comme au jardin ? »

B.D. : Hélas, oui, vos rosiers en pot ne seront pas épargnés par les maladies ni les ravageurs classiques des rosiers. Les pucerons apparaissent d’abord, sur les bourgeons et les boutons floraux. Puis, place au cortège des maladies : oïdium ou « blanc » du rosier, rouille et maladie des taches noires en été, les conditions chaudes et humides favorisant les épidémies. Les attaques de maladies sont difficiles à enrayer une fois déclarées, c’est la raison pour laquelle il est préférable de protéger préventivement vos rosiers. Un spray « insectes et maladies » homologué pour cet usage vous sera utile. Protégez ainsi vos plantes avec une
pulvérisation sur les feuilles le 1er de chaque mois en commençant le 1er avril jusqu’au 1er septembre. Bien entendu, s’il pleut à cette période, vous devrez différer votre application de quelques jours. Un feuillage sain vous assurera des roses jusqu’à la Toussaint.

Mme E. : « Que faut-il faire pour l’hiver ? »

B.D. : Rien, si ce n’est de nettoyer les fleurs fanées. Les rosiers sont habituellement résistants au gel. Par précaution, vous pourrez apporter un peu de paille ou de foin à la base des branches en guise de matelas protecteur. Un gros volume de terre garanti en général les racines contre le gel : ce sont elles les plus sensibles au froid. Vous raccourcirez les branches au mois de mars prochain. En attendant je vous souhaite un bel été en compagnie de vos roses
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr