Actualités

Encore des plantations !

A la maison

Plantation en pot


Choisir le bon contenant
Planter des végétaux en pot nécessite un minimum de réflexion quant au choix du contenant. Installer une plante à grand développement dans un pot trop petit limite son développement jusqu’à, parfois, la faire mourir.
L’inverse n’est pas mieux. C’est inesthétique, et la plante elle-même semble se demander ce qu’elle fait là. Voici quelques mesures bien utiles /
  • Pour un arbuste ou un rosier, utilisez un pot de forme traditionnelle, haut de 55 cm. -> Pour un petit arbre, un pot carré, haut de 70 cm.
  • Placez un buis taillé en boule dans un pot rond, aussi large que haut, d’une fois et demi son diamètre.
  • Installez un bananier, un palmier ou un agrume dans un bac carré de 55 cm sur 55 cm. N’hésitez pas, lors de l’achat de votre contenant, à demander conseil à un vendeur !

Au potager


Chou d’hiver et chou d’ornement !
Le chou d’ornement : la distance entre potager et jardin d’ornement ne cesse de se réduire, depuis que l’on emploie les cardons, les artichauts, topinambours et haricots dans les massifs de fleurs.
Les choux dits d’ornement, malgré leurs belles couleurs, sont avant tout des légumes que vous pourrez consommer à l’occasion : n’en retenez que la pomme centrale, attendrie par une gelée blanche et utilisez-la en soupe sachant que cette plante n’est tout de même pas la plus raffinée !
Cabus ou Milan : les bons choux
Le choix des variétés est difficile tellement elles sont nombreuses. Signalons que dans les régions aux hivers rigoureux, pour la consommation purement hivernale, il faudra préférer les variétés de choux de Milan à celles de choux cabus, dont les pommes sont bien moins résistantes au froid.
Chou cabus ‘De Vaugirard d’hiver’
Cette vieille variété de chou cabus a largement fait ses preuves. Elle est d’ailleurs considérée comme une des plus rustiques. La pomme rouge violacée à l’extérieur peut tenir jusqu’au mois de mars.
Chou de Milan ‘Roi de l’hiver’
Cette variété de chou de Milan aux feuilles finement cloquées le fait ressembler à un chou cabus. Les pommes, qui se colorent en rouge violet avec le froid, peuvent se récolter jusqu’en mars.
Chou de Milan ‘Gros des Vertus’
Cette variété résiste extrêmement bien au froid. Elle possède une grosse pomme à feuilles cloquées.

Au verger



Plantez des scions !
Lexique : Scion = jeune arbre greffé d’un an.

La taille de formation présente de nombreux avantages :
  • adapter la plante aux dimensions du jardin en l’obligeant à prendre une forme d’encombrement réduit.
  • améliorer l’aspect décoratif de l’arbre fruitier par une silhouette élégante et régulière (palmette par exemple).
  • favoriser la mise à fruits en limitant le nombre de pousses à bois, ou en contraignant les rameaux à s’incliner ou à s’arquer.
  • faciliter les opérations d’entretien et notamment les traitements, en maintenant les arbres dans des dimensions raisonnables.
  • permettre différentes utilisations des arbres fruitiers dans le jardin en offrant des formes plates à palisser, des possibilités de haies fruitières, etc.

Quand former un arbre fruitier ?

La taille de formation se pratique à partir d’un scion. La première intervention a lieu au moment de la plantation (de préférence en novembre), ou un an plus tard, quand l’arbre bien installé est plus apte à supporter les coupes sévères.
  •  Intervenir aussi au cours de l’année pour orienter les jeunes branches encore souples dans la position adéquate.
  •  Il n’est pas possible de soumettre les arbres âgés à une taille de formation, sauf pour réduire leur dimension.
     
    Les différentes formes fruitières 
  •  Les châtaigniers, les noyers, les néfliers, les kakis sont laissés absolument libres de se développer.
  •  Les arbres fruitiers à noyaux et notamment les pruniers, cerisiers et abricotiers poussent beaucoup mieux en plein vent. Pour les petits jardins, on préférera les demi-tiges (hauteur de ramification : 1,30 à 1,50 m).
  •  Les pêchers peuvent être conduits en fuseaux ou en demi-tiges.
  •  Les pommiers et poiriers sont beaucoup plus accommodants et acceptent pratiquement toutes les formes.

Il existe des quantités de formes fruitières, les plus répandues étant les palmettes, les U doubles, les palmettes trident (à 3 branches), les palmettes obliques à deux étages, les fuseaux, les demi-tiges et les hautes tiges (hauteur environ 2 m).
  •  Les cordons sont des formes exclusivement réservées aux pommiers.


Plantez des framboisiers !
Framboisier Magnific Delbard® delmes

Fruits énormes !
Excellente par sa qualité gustative et sa production. Les fruits sont exceptionnellement gros, rouge foncé et conservent leur belle présentation. Pulpe parfumée excellente. Plante érigée, vigoureuse, très productive, résistante à la sécheresse et aux maladies.
  • Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
  • Resistance aux maladies : Très bonne résistance
  • Début consommation (indicatif) : Mi juillet
  • Fin consommation : Mi août
  • Autofertile : Oui
  • Création Delbard : Oui

Existe en variétés September, Fall gold, Zeva, Héritage.

Aux fenêtres, balcons et terrasses

  • Les travaux d’automne au balcon

Voici quelques points à observer ainsi que divers travaux à entreprendre, en automne, afin de bien préparer les arbres et les arbustes cultivés en bacs sur un balcon ou une terrasse :

1- Contrôler les orifices d’écoulement et les dégager si nécessaire.
2- Pour les bacs à réserve d’eau, vider les réserves et inverser les bouchons afin que l’eau en excès puisse s’écouler librement.
3- Surfacer les bacs pour que les racines soient bien recouvertes de terreau.
4- Supprimer les branches sèches et les inflorescences fanées pour donner un aspect propre, en ordre.
5- Lorsque les plantes ont souffert de maladies on peut effectuer un traitement de nettoyage à l’aide d’un produit cuprique à l’époque de la chute des feuilles. Sur les lauriers roses par exemple, cette pulvérisation est importante contre la maladie criblée.
6- Dès maintenant, vous entrez dans une nouvelle saison qui vous oblige à revoir le rythme des arrosages. En principe, vous n’arrosez que s’il ne pleut pas et ceci une fois par semaine au maximum ; en novembre, vous réduirez les apports d’eau encore une fois de moitié pour, dès décembre, ne prévoir qu’un arrosage par mois et ceci jusqu’en mars. Prenez garde, souvent les bacs ne reçoivent pas d’eau naturellement ou si peu qu’il faut encore les arroser même s’il pleut. Nous avons déjà vu des plantations complètes mourir de soif après une période fraîche et humide.
Lorsqu’on parle de diminution d’arrosage, ce n’est pas de la quantité dont il s’agit mais bien du nombre d’apports.

Dès la fin du mois, vous mettrez en place les protections hivernales.

Dans la région lémanique ou au bord d’un lac, il suffira de déposer quelques branches de sapin blanc sur les plantes (et surtout sur les lavandes) afin de régulariser le microclimat régnant autour des plantes. Si vous habitez sur le plateau, au pied du Jura ou en montagne, les protections contre le froid devront être plus efficaces. Ce ne sera pas simplement quelques branches qui feront l’affaire mais vous devrez, en plus, protéger les parois des bacs à l’aide de films d’hivernage. Les lavandes font partie des plantes à bien protéger, dès que l’on quitte les régions favorables de plaine.

Certaines plantes, les Perowskia, les Lepedezia, les Fuchsia vivaces et aussi, dans une moindre mesure, les clématites, peuvent geler en hiver parfois jusqu’au sol. Ne les taillez donc pas en automne mais attendez le printemps. Vous supprimerez les bois secs et gelés au moment du départ de la végétation en mars.

Au jardin d’ornement



Fleurissez vos massifs pour tout l’hiver avec les bruyères Garden Girls ® !
Une gamme complète de bruyères innovantes pour la fin de l’été et l’automne. Leurs fleurs en clochettes fermées confèrent à ces variétés une tenue exceptionnelle.
GARDENGILRS ® est une marque protégée pour les variétés de Calluna.
Ces nouvelles bruyères d’automne se distinguent des variétés classiques par leur :
  • Floraison prolongée jusqu’en décembre (selon les variétés).
  • Résistance aux intempéries.
  • Résistance aux gelées.
  • Grande polyvalence d’utilisation à la maison, dans la véranda, au jardin, au cimetière et pour la décoration des espaces verts.

Utilisation :
Préférant un sol acide léger et drainé, grâce à leur tenue générale, leurs coloris, la durée de leur floraison, les variétés de la gamme GARDENGIRLS ®, agrémenteront votre jardin tout l’hiver. En pot, elles peuvent aussi trouver leur place dans le cimetière, valoriser le bord de la fenêtre, la véranda, ou décorer quelques temps l’intérieur de la maison...

Sculptez vos plantes
La topiaire consiste à sculpter les arbres aux cisailles. Sur le balcon, adoptez animaux, personnages étranges, colonnes, boules, spirales...
Certaines plantes, persistantes à croissance lente, obéissent particulièrement à cette taille : le buis, la lavande, le romarin, la santoline, l’if, le troène...
C’est à la plantation qu’il faut commencer la coupe, en rabattant la plante choisie d’un tiers afin qu’elle se ramifie. L’année suivante, la taille consiste en quelques amorces de la forme déterminée. Ensuite, chaque année, pendant quatre ou cinq ans, au printemps et à l’automne, il ne reste qu’à peaufiner l’aspect. Après, la taille de maintien se pratique au printemps et à l’automne...
Une autre forme de topiaire, plus rapide et bien pratique pour les balcons, consiste à guider les plantes, grimpantes ou arbustives, sur des structures grillagées ou en fil de fer que vous trouvez dans votre jardinerie.
Certaines ont des formes figuratives : animaux, objets... Les plantes obéissent alors à une taille sévère pour se fondre dans ces lignes. Sur les structures abstraites, au contraire, les végétaux sont libres et laissent déborder leur personnalité.
  • Protégez vos végétaux !
    Toute une gamme de produits pour la protection des végétaux vous est présentée en jardinerie. 
  • Débroussaillez votre terrain !


C’est le moment, lors de la sève descendante ce mois, de débroussailler vos talus et d’éliminer les ronces.

Comment procéder ?

Si votre terrain est très envahi par les ronces ou si ces ronces deviennent poussantes chaque année, commencez par un débroussaillage chimique, ce qui ne vous évitera pas un débroussaillage mécanique.

Laissez agir le temps indiqué par le fabriquant et, si vous avez utilisé un désherbant total, vous ne pourrez pas replanter avant que le produit épandu perde son efficacité. Ce délai (la rémanence) est inscrit sur l’emballage.

Si les broussailles sont très denses, une fois sèches, commencez par les couper à la main avec une serpe ou une pioche hache. Passez une débroussailleuse et évacuez les déchets au fur et à mesure.
Nalod's

Mentions légales | Groupe Nalod’s - 17 Parc Métrotech 42650 Saint Jean Bonnefonds | Contact | Développement