Actualités

Des pucerons partout ! (2)

Mme F. : « Mes arbres fruitiers semblent être attaqués aussi : feuilles crispées en bout de branches et toutes mangées ! ».

B.D. Sur les arbres fruitiers les pucerons sont responsables des paquets de feuilles crispées que vous pouvez observer, certes, mais pas des feuilles mangées, découpées. En effet, ces insectes n’ont pas les pièces buccales pour s’attaquer à l’intégrité d’une feuille en la rongeant, comme pourrait le faire plus certainement une chenille. Ils ne peuvent que piquer et sucer...à la manière d’un moustique, pour nous humains ! En dépliant les feuilles recroquevillées, vous trouverez les pucerons occupés à se nourrir : chaque type de fruitier a le sien, ou presque, de couleur différente selon l’espère en question. Vous trouverez aussi des auxiliaires : larves de syrphes, larves de coccinelles, larves de chrysopes, toutes occupées à se nourrir de ces pucerons. Laissez-les tranquilles, le problème se régule souvent seul !

Mme F. : « On m’a conseillé de poser des bandes engluées autour des troncs pour piéger les fourmis. Quelle est donc leur utilité réelle ? »

B.D. Les fourmis vivent en colonies importantes (nids), dans le jardin ou à proximité. Elles sont très friandes du miellat, cette substance sucrée excrétée par les pucerons lorsqu’ils prélèvent la sève pour se nourrir. C’estpourquoi vous les voyez monter et descendre incessamment le long des troncs de ces arbres. À la manière des bergers, les fourmis viennent “traire” leurs troupeaux et rapporter le sucre au nid pour élever leurs jeunes. Qu’une larve d’insecte prédateur s’avise de s’attaquer à leur troupeau, elles projettent une giclée d’acide formique, à la manière ancienne du vitriol ! C’est pourquoi il est important de piéger ces fourmis, à l’aller ou au retour, au moyen de bandes collantes toutes prêtes ou de collier arboricole, plus techniques.
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr