Actualités

Derniers travaux au jardin…(1)

Entretien avec M. F. de La Chambre
M.F. : « Le temps est si doux cet automne qu’on a encore envie d’être au jardin ! Quels travaux prévoir avant l’arrivée de l’hiver ? »


B.D. : Cette belle période d’automne, douce et ensoleillée… mais sèche, vous contraint tout de même à arroser les plantations faites ce printemps ou plus récemment, d’autant plus si ces végétaux sont persistants c’est-à-dire qu’ils gardent leurs feuilles l’hiver.
Le potager nécessite un nettoyage avant l’hiver : enlevez les derniers résidus de récolte, nettoyez et remisez les tuteurs à l’abri, ainsi que les outils. Si vous avez semé la moutarde blanche cette fin d’été, fauchez-la et enfouissez la matière végétale dans les premiers centimètres du sol. Laissez les paillis non décomposés en place , ne ratissez pas les feuilles mortes si vous en avez : cette couverture naturelle protège le sol tout l’hiver et empêche les mauvaises herbes de gagner du terrain au printemps.

M.F. : « On ne laboure pas à l’automne ? Et du fumier ? »

B.D. : Vous reprendrez le travail du sol seulement au printemps en apportant du fumier bien décomposé (de plus d’un an ou du fumier du commerce) ou de l’engrais organique spécial potager. Lorsqu’on apporte le fumier à l’automne, les pluies puis la fonte des neiges entraînent l’azote en profondeur. Le résultat est un gaspillage et surtout une pollution de l’eau.
Paillez les plants fragiles comme les artichauts et les légumes qui vont rester au jardin, afin de pouvoir les récolter plus facilement cet hiver au fur et à mesure de vos besoins. C’est le cas des carottes d’hiver, poireaux, mâche, oseille, persil…

M.P. : « Faut-il tailler les rosiers ? »

B.D. : L’automne est l’occasion d’un simple nettoyage sur les rosiers. Éliminez les fruits orange (cynorrhodons) qui se sont formés : vous pouvez les utiliser avec profit pour votre décoration de Noël, sur une couronne pour votre porte d’entrée par exemple.
La vraie taille des rosiers n’interviendra qu’en mars-avril, au moment où les bourgeons se montrent. On réduira alors les tiges des rosiers buisson à une hauteur de 40 cm environ. Les rosiers plantés depuis moins de 2 ans gagnent à être buttés, c’est-à-dire à être recouvert au pied par une bonne couche isolante de feuilles sèches lestées par un peu de terre. Le voile d’hivernage maintenu par une ficelle est pratique pour protéger le point de greffe des jeunes rosiers tiges et pleureurs. N’utilisez jamais de plastique pour ce type de protection.

À suivre....
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr