Actualités

Comment soigner les orchidées

Entretien avec Mme B. de Saint-Alban-Leysse.

Mme B. : J’ai récupéré une orchidée d’une de mes amies qui s’apprêtait à la jeter, car elle ne voulait plus s’occuper d’une plante devenue inesthétique...

B.D.Souvent, les orchidées meurent après leur floraison car leur propriétaire les jette, ne sachant plus qu’en faire. Une astuce très efficace pour continuer à porter de l’intérêt à son orchidée en attendant qu’elle refleurisse est de lui offrir une belle hampe florale en soie. Il en existe en plusieurs couleurs toutes aussi réalistes les unes que les autres. Plantez simplement la tige dans les écorces et attachez-la au tuteur. Arquez légèrement cette tige, orientez chaque fleur dans une position naturelle. Admirez. Si vous aviez envie de vous constituer une collection d’orchidées, groupez-les au même endroit, il y en aura toujours quelques-unes en fleur pendant que les autres se reposent. L’ensemble reste aussi toujours attractif.

Mme B. : Faut-il obligatoirement tuteurer les tiges florales ?

B.D. Dans la nature, les hampes florales s’arquent librement sous le poids des fleurs, ce qui est très gracieux. À la maison, on préfère leur donner une direction verticale grâce à une baguette en bois pour des raisons pratiques de présentation.

Mme B. : Chez mon amie, j’ai vu un bébé orchidée ayant poussé sur une tige défleurie. Quel est ce phénomène étrange ?

B.D. Il s’agit d’une forme de reproduction végétative, à l’identique de la plante mère qui la porte. On appelle ce bébé un keiki (photo). Il est possible de le “sevrer” en taillant la tige de chaque côté, dès que la plantule possède 2 feuilles et quelques racines de 1,5 cm de longueur. Cultivez-la en la fixant avec 2 épingles métalliques sur du substrat orchidées.

Mme B.  : Où peut-on trouver des pots transparents pour rempoter les orchidées ?

B.D. La transparence du pot n’a vraiment de l’intérêt qu’en cours de culture chez l’horticulteur. En effet, les racines de ces plantes sont vertes, cela signifie qu’elles sont assimilatrices comme toutes les autres parties chlorophylliennes, feuilles et tiges. Elles participent donc activement à la croissance de la plante. Lorsque vous aurez à rempoter votre orchidée, portez votre choix plutôt sur un pot décoratif, en terre émaillée, percé au fond, plus stable lorsque les hampes florales deviennent lourdes.

Je vous souhaite une longue histoire d’amour avec vos futures orchidées !
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr