Actualités

Bien soigner ses plantes d’intérieur (1)

Entretien avec Mme F. de Saint-Jean-de-Maurienne
Mme F. : J’aimerais bien avoir la main verte et savoir entretenir les plantes de la maison. Pouvez-vous me donner des conseils ?

B.D. : La “main verte” n’est pas un don. Cela s’acquiert d’autant plus facilement que l’on apprend à respecter les besoins des divers groupes de plantes dites d’intérieur. Voici, sous forme d’un mémento de savoir-vivre avec ces plantes, les principales actions à mener :

1. Donnez du jour ! Pas de vie végétale sans lumière. Rapprochez vos plantes des fenêtres. La plupart d’entre-elles apprécient une bonne luminosité, sans soleil direct. Le soleil brûle les feuilles. Tamisez les rayons avec un voilage léger. À l’inverse, si en pleine journée, vous n’arrivez pas à lire facilement un livre sans fatigue à l’endroit où vous souhaitez placer une plante, elle n’y recevra pas assez de lumière pour vivre correctement.

2. Savoir bien arroser ! Les plantes d’intérieur périssent plus souvent d’un excès d’eau que d’un manque. La noyade est fréquente avec son corollaire, le pourrissement. L’hiver, arrosez avec de l’eau légèrement tiédie. Dans le doute, arrosez plutôt moins que trop. Certaines personnes qui réussissent bien leurs plantes attendent parfois les premiers symptômes de “soif”, de début de flétrissement, avant d’arroser de nouveau. Les cactus et les plantes grasses s’arrosent peu et peu souvent, dans la soucoupe de préférence.

3. Nourrir ni trop, ni trop peu ! Il existe des engrais liquides ou en bâtonnets spécifiques adaptés à chaque grand groupe de plantes. Les produits liquides sont à diluer dans l’eau et à apporter environ un arrosage sur deux pendant la période de mars à septembre (entre les deux changements d’heures, pour bien s’en souvenir). Les orchidées reçoivent avec succès l’engrais spécial orchidées pendant toute la période de floraison et à la sortie de leur période de repos.

4. Humidifiez. Les plantes d’origine tropicale qui décorent nos intérieurs aiment la chaleur mais aussi l’humidité de l’air. Or, l’hiver, lorsque le chauffage est en route, l’air dans la maison est très sec et les plantes en souffrent. La brumisation manuelle est peu efficace car trop ponctuelle. Le plus simple est de regrouper les plantes dans une large soucoupe étanche garnie de billes d’argile toujours mouillées. L’eau s’évapore et entretient l’atmosphère humide 24h/24. Seuls les cactus s’accommodent d’une atmosphère sèche et chaude, qui leur rappelle leur origine désertique.
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr