Actualités

Arbres fruitiers : plantez et soignez

Entretien avec M. Y. de Pontcharra.

M.Y. : Comment choisir un bon arbre fruitier ?

B.D. Que ce soit un arbre fruitier ou un arbuste d’ornement, les conseils sont les mêmes. N’achetez que des arbres de qualité, vendus par un professionnel reconnu. Ce dernier doit tailler l’arbre sous vos yeux afin de lui assurer une bonne reprise. Vous êtes en droit d’attendre des conseils de sa part et la remise d’une carte de garantie.

Faites-vous préciser la nature du porte-greffe : un arbre ne restera petit que si son porte-greffe est naturellement faible. Ce qui coûte cher dans la production d’un fruitier, c’est la qualité du porte-greffe, la qualité du travail de greffage et la qualité des tailles de formation, notamment pour les palmettes.




Ce sont des opérations manuelles qui demandent beaucoup de savoir-faire. Vous pourrez toujours trouver des fruitiers à bas prix de piètre qualité... Ne vous laissez pas abuser. Un fruitier s’achète pour l’avenir : c’est un véritable investissement !

M.Y. : Quels sont les conseils pour bien planter ces arbres ?

B.D.  : Tout comme le choix à l’achat, les conseils de plantation sont les mêmes avec un fruitier ou un arbuste d’ornement. Assurez-vous que l’arbre aura assez de place pour se développer tant en racines qu’en ramure. Il existe de petits fruitiers extra-nains comme le pêcher Bonanza® qu’il est possible de garder en pot, mais c’est une exception.

Quatre conseils essentiels participent à une bonne réussite :
  • Un grand trou, au moins de 60 cm au cube, à un emplacement ensoleillé et de préférence abrité des vents froids. Évitez les pêchers et abricotiers au-dessus de 1000 m d’altitude. Seul le prunier s’élève aisément au-dessus de 1500 m.  Le poirier s’accommode mal des terrains pentus.
  • Le trempage du conteneur dans l’eau pendant ¼ d’heure ou le pralinage des racines pour les sujets vendus à racines nues.
  • L’apport de terreau ou de compost maison en mélange avec la terre d’origine, et aussi de corne broyée (500 g par arbre) comme réserve de nourriture pour deux années.
  • L’arrosage suivi pendant une année entière à raison de 20 litres d’eau (2 arrosoirs) deux fois par semaine, excepté les mois d’hiver.

  • Enfin, enlevez précocement les fruits s’ils s’en forment, afin de privilégier un bon enracinement. La récolte ne commence que la troisième année, soyez patient !
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr