Actualités

4/6 Jardin un florilège d’idées recue

Suite de notre article consacré aux idées recues sur votre jardin
16) Non, l’estragon ne se sème pas. L’estragon, plante aromatique très appréciée en cuisine, se multiplie par bouturage et par division de souche au printemps. Les graines que l’on trouve sous la dénomination “Estragon de Russie” donnent bien une variété d’estragon, mais qui n’est pas aromatique !

17) Non, ce n’est pas parce qu’elles sont d’origine méditerranéenne que les plantes du même nom sont économes en eau. L’olivier, le laurier-rose ou le citronnier, pour ne citer qu’eux, poussent naturellement en pleine terre sur le pourtour méditerranéen. Acclimatés chez nous en pot, ils se révèlent être de gros buveurs d’eau, surtout placés en plein soleil, dont ils raffolent, et en plein vent, qu’ils aiment moins.  Un citronnier ou un laurier-rose en pot placé sur une terrasse l’été doit donc être arrosé au moins trois fois par semaine, sinon plus.

18) Non, l’eau du ciel n’est jamais suffisante pour abreuver les toutes jeunes plantations. Au moment des plantations, en automne, il est conseillé d’arroser abondamment les végétaux récemment plantés au jardin.  Une fois la période hivernale passée, on doit à nouveau les arroser, tout au long du printemps et l’été qui suit, même en période pluvieuse. En effet, les pluies ne sont généralement pas suffisantes pour abreuver les racines en profondeur.

19) Non, on ne doit pas utiliser de plantoir pointu pour les bulbes. En procédant de cette manière, il se créé un cône de vide en dessous du bulbe qui reste comme suspendu et les racines vont avoir du mal à pousser en terre. Réservez ce type de plantoir au bornage des plants de poireaux et utilisez un vrai plantoir à bulbes pour vos tulipes.

20) Oui, c’est vrai, la floraison du lilas donne le départ pour semer les pommes de terre. Le lilas en fleur annonce assez sûrement la fin des grosses gelées. C’est un arbuste “valeur-sûre” en Maurienne car il s’accommode des sols calcaires et résiste très bien au froid jusqu’à 1750 m d’altitude. Il constitue un repère assez fiable du début des travaux au potager. Après la mise en terre des pommes de terre germées, buttez progressivement en cachant le feuillage. Ainsi, la culture échappera aux dernières gelées encore possibles.

21) Oui, on peut récolter et semer ses graines de tomate au jardin amateur. À condition de les récupérer sur des variétés anciennes et non sur des hybrides F1. Car les graines des fruits de ces hybrides  F1 donnent des plantes hétérogènes moins résistantes, moins productives et moins vigoureuses que la plante-mère en raison de la ségrégation des caractères génétiques.
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr