Actualités

20 conseils faciles pour mon jardin (2)

  • 5 – Plantez des végétaux faciles, économes en eau. Au jardin d’ornement, sur la terrasse ou le balcon, portez votre choix sur des plantes qui réclament peu d’arrosage comme les sedums, le pourpiers, le dipladenia et les géraniums bien sûr, indétrônables pour cette raison. Au potager, les légumes réclament un arrosage suivi : récupérez l’eau de pluie, paillez systématiquement et installez un arrosage microporeux ou goutte à goutte.
  • 6 – Jardinez au rythme des saisons. Résistez à l’appel trop précoce du printemps : les grandes surfaces, spécialisées ou non, vous proposent beaucoup trop tôt de fragiles plants de fleurs d’été ou de légumes frileux,comme les tomates, dès le mois de mars. Ne craquez pas, sauf si vous êtes l’heureux propriétaire d’une serre chauffée ! Chez nous, les gelées sont encore fréquentes début mai. Prenez conseil auprès de spécialistes du terroir, c’est leur métier de vous guider dans votre choix : variétés, quantités, mode de culture…
  • 7 – Nourrissez la terre plutôt que les plantes. Les plantes prospèrent à partir d’éléments minéraux et oligo-éléments issus de la décomposition de la matière organique dans le sol, combinés au gaz carbonique de l’air sous l’influence de la lumière : c’est la photosynthèse. Cette décomposition est optimale lorsque le sol est bien pourvu en argile, en humus, et riche en micro-organismes utiles : c’est la fertilité du sol. Le compost maison, les engrais naturels favorisent cette activité microbienne, avant de nourrir les plantes. La saveur exceptionnelle des fruits et légumes produits à la maison en dépend grandement.
  • 8 – Faites vous-même votre compost. Admettez une fois pour toutes que seuls les fruits et légumes que vous produisez peuvent sortir de votre jardin. Tous les résidus de culture et autres déchets doivent rester au jardin pour y être recyclés. Fabriquez économiquement un carré de compostage avec des palettes de récupération.
    Pour faire un bon compost, veillez à alterner les couches de matières qui pourrissent facilement avec les couches de matières sèches riches en fibre, tels les déchets de taille finement broyés : ils maintiennent l’aération et se décomposent plus lentement. Aérez fréquemment en brassant et arrosez par temps sec. Vous pouvez accélérer le mûrissage en saupoudrant de l’activateur de compost naturel du commerce. Au bout de 9 mois à 1 an vous récolterez le compost mûr à la base du tas : il ressemble à du terreau, noir, grumeleux, sans aucune mauvaise odeur. C’est une excellente matière fertilisante pour votre jardin. De plus, vous diminuez grandement le volume des poubelles et des intrants de la déchetterie. Un bon geste écologique…
Nalod's

Aux Serres de St Jean - Groupe Nalod’s - 73300 St Jean de Maurienne | Contact | Développement | Site jardineriesduterroir.fr