Actualités

14 juillet, Fête Nationale



Au jardin d’ornement

  • Taillez les roses trémières après floraison : elles peuvent refleurir et formeront un nouveau feuillage moins atteint par la rouille, que vous n’hésiterez pas à combattre avec une bouillie bordelaise dans le respect des doses prescrites sur la boîte.
  • Apportez un engrais bleuissant aux hortensias 
  • Nettoyez quotidiennement les roses fanées
  • Sacrifiez les boutons floraux de vos rosiers et des potées fleuries avant de partir en vacances : les plantes ne s’épuiseront pas inutilement à fleurir.

Juillet : Phormiums, sobres et graphiques, parfaits pour jardins secs !


Le Saviez-Vous ?  
A la fois condiment, cordage et antiseptique, le lin de Nouvelle Zélande, appelé aussi Phormium, a joué un rôle important dans la culture et l’économie de Nouvelle-Zélande. De nos jours, il est toujours utilisé par les Maoris pour la fabrication de leurs vanneries artisanales. Une plante aux multiples facettes qui s’adapte partout.

Sobres et Graphiques, les Phormiums sont des plantes idéales pour jardins secs.

Aux fenêtres, balcons et terrasses

Le compost sur balcon : même sans jardin, vous pouvez produire votre propre compost, moyennant un peu d’organisation : procurez-vous un joli pot en plastique de 20 à 30 litres dans votre jardinerie ; le fond bien pourvu de trous de drainage, ce composteur pourra digérer jusqu’à 100 litres de déchets verts en une année.
Le micro-arrosage : le ‘goutte à goutte’ constitue une réponse efficace à de nombreux problèmes d’apport en eau : plantations en ligne, balcon, terrasse, potager.
L’été, cet effort devient critique car l’eau est bien moins disponible "naturellement" (baisse des pluies, humidité ambiante plus faible...).
L’irrigation par goutteurs ou asperseurs que vous trouverez dans notre jardinerie consiste à apporter à chaque plante exactement la quantité d’eau qui correspond à ses besoins.
  • plus de ruissellement et d’évaporation, d’où des économies d’eau,
  • simplification de la "corvée" d’arrosage,
  • possibilité d’arrosage en cas d’absence prolongée moyennant l’adjonction d’un programmateur,
  • plus d’arrosage sur le feuillage, ce qui limite le développement de maladies.

A la maison

Réalisez un cocktail sans alcool avec les premiers fruits de votre verger :
Le cocktail sans alcool est synonyme d’été, de piscine, de fête... vous l’apprécierez en toutes occasions : en soirée, dans un transat, en apéritif sur la terrasse...
Rien de plus convivial que de réaliser différents cocktails selon vos récoltes au verger, sachant que ces breuvages sont bons pour votre santé grâce aux nutriments et vitamines de fruits frais.
La meilleure façon de le savoir est de tester notre recette ci-dessous qui vous fera découvrir de nouvelles saveurs grâce à notre gamme de sirops Monin.

Bichonnez les plantes sorties sur le balcon :
Vous avez sorti une partie des plantes de la maison sur le balcon pour qu’elles se refassent une santé. Attention ! Elles demandent plus de soins que les potées plus rustiques :
  • le soleil peut brûler les feuillages : quelques heures de soleil le matin suffisent, car plein sud, vous devez placer des canisses pour créer de l’ombre.
  • Soignez l’arrosage et remplissez de billes d’argile les soucoupes pour augmenter la réserve d’humidité.
  • Arrosez lorsque la terre est sèche en surface.
  • Complétez les apports d’eau par une vaporisation en soirée.

Au potager

Plaquez le feuillage de l’ail et des oignons au sol : la sève profitera aux bulbes avant récolte deux semaines plus tard.

Légumes paillés :
Déposez un paillis de 5 cm d’épaisseur au pied des cultures les plus exigeantes en eau comme les légumes feuilles.
Cette couche limite également les levées de mauvaises herbes et certaines attaques de ravageurs au niveau des racines.
Votre jardinerie vous propose une large gamme de paillis propre car les tontes de gazons sont souvent porteuses de nombreuses graines qui germeront vite au milieu de vos légumes.

Repiquez les poireaux
À partir de juillet, vous repiquez des poireaux pour votre consommation hivernale.
En effet, le poireau, qu’il soit ’Bleu de Solaize’ ou ’de Gennevilliers’, met bien six mois pour afficher une taille honorable. Seul point délicat dans sa culture tranquille : le repiquage. Mettez toutes les chances de votre côté en préparant correctement les plants avant de les mettre en terre :
  • Triez les plants en conservant uniquement ceux qui ont au moins la taille d’un crayon.
    Gardez-en une centaine pour une famille de quatre personnes. Offrez le reste à vos amis jardiniers.
  • Sectionnez les racines avec un couteau aiguisé et laissez une touffe de l’ordre de 15 mm. Sur chacune des "entailles" se développeront de nouvelles radicelles beaucoup plus efficaces que les anciennes racines pour absorber l’eau et les éléments nutritifs.
  • Coupez deux tiers du feuillage pour limiter l’évaporation.
  • Dans une bassine, mélangez deux poignées de terre argileuse avec de l’eau pour obtenir une sorte de bouillie entre purée liquide et soupe épaisse. Cette mixture se nomme pralin. En y trempant vos racines avant le repiquage, vous vous garantissez une excellente reprise

Au jardin

Vaincre le manque d’eau !
Bien précieux, l’eau peut parfois manquer durablement ; voici nos conseils pour faire des économies :
Au jardin d’agrément, sur un balcon ou une terrasse, il nous faut préserver ce précieux liquide ; récupérer l’eau de pluie, multiplier les paillages, réduire les arrosages et sélectionner des plantes résistantes à la sécheresse.
Priorité au potager qui a le plus besoin d’eau
95% d’eau constituent les légumes
  • Multipliez les contenants pour faire face aux périodes de pénurie.
  • Munissez-vous d’un récupérateur d’eau de pluie que vote jardinerie propose ; sachez qu’un toit fournit en moyenne 600 L d’eau/m².
  • Pratique et abordable, votre cuve d’une contenance de 200 à 800 litres placée sur le sol à proximité de la gouttière permet un stockage durable et propre.
  • Paillez pour protéger et nourrir.

Gestes faciles à retenir
  • Couvrez vos semis : après un semis au potager, la terre exposée au soleil se dessèche rapidement ; pour maintenir l’humidité du sol et réduire les arrosages, recouvrez la surface du sol avec une feuille de journal ou une toile de jute.
  • Creusez des cuvettes : pour collecter l’eau et lui permettre de s’infiltrer progressivement dans le sol sans se disperser, à la verticale des racines. Dans les rangs de légumes, tracez des sillons profonds afin de canaliser l’eau sans la laisser ruisseler inutilement.
  • Privilégiez des espèces peu exigeantes en eau comme pourpier doré, pastèque, topinambour, céleri et melon.

N’hésitez donc pas à acquérir un ou plusieurs tonneaux suivant votre surface ! Comptez 4 litres par m² de jardin courant, 6 litres par m² de potager, 8 litres par m² de gazon (valeurs données pour une pluviométrie moyenne en France)... et à doubler en cas de suspicion de canicule !

Au verger

  • Palissez les pousses des arbres fruitiers conduits en espalier.
  • Posez des colliers anti-fourmis sur le tronc des fruitiers.
  • Traitez la vigne contre les attaques tardives de mildiou avec du soufre micronisé.
  • Pulvérisez une solution de Bacillus thuringiensis sur les pommiers : cette bactérie élimine les très jeunes larves de la carpocapse, le ver des pommes, mais n’agit plus une fois que le ver est entré dans le fruit.
Nalod's

Mentions légales | Groupe Nalod’s - 17 Parc Métrotech 42650 Saint Jean Bonnefonds | Contact | Développement